Confine ton Catch ! En français Interviews

[CTC#1] « L’avenir catchesque est particulièrement incertain mais je reste positive » – Amale.

Confine ton Catch ! : L’actuelle réalité du catch en France et de ses acteurs suite aux conséquences des décisions prises face au COVID-19.

Depuis plusieurs mois maintenant, le monde entier est frappé par une pandémie ayant poussé un certain nombre de gouvernements à instaurer un confinement pour la population, comme c’est le cas en France. Nous le savons, différents corps de métier restent mobilisés à ce jour afin que le pays puisse continuer de fonctionner « correctement ». En revanche, d’autres secteurs d’activité sont durablement touchés et impactés sérieusement. Le catch, en sa qualité de sport divertissement, fait partie des milieux qui sont actuellement en suspens et fait ainsi les frais de la situation actuelle.

Alors que l’État français a annoncé les prémices d’un déconfinement possible le 11 mai prochain, la rédaction de Direct Wrestling cherche aujourd’hui à aller rencontrer les différents acteurs du milieu du catch en France afin de savoir comment ils ont vécu cette période de confinement, quel impact le COVID-19 a et aura à l’avenir sur le milieu, mais également quelles pourraient être les perspectives d’évolution imaginables à la suite de cette crise.

Confine Ton Catch ! est donc une nouvelle série d’articles, permettant aux lecteurs de Direct Wrestling de réaliser une réelle immersion dans la réalité des catcheurs, catcheuses et promoteurs français. Au travers de ces articles, vous pourrez ainsi avoir l’opportunité de voir rapportés les propos de plusieurs acteurs et croiser plusieurs visions des choses. Les avis multiples des personnalités du milieu catchesque viendront compléter un large éventail de réponses, pour étayer au mieux l’analyse de la situation actuelle de par des regards professionnels et investis.

Pour ce premier numéro de Confine ton Catch ! la rédaction de Direct Wrestling a une fois de plus l’immense honneur d’accueillir Amale, notre Frenchie internationale, fière représentante du catch hexagonale !

Image

Direct Wrestling : Amale, merci de venir de nouveau te confier auprès de l’oreille attentive de la rédac’. Dis-nous, lors de l’annonce du confinement, quelle a été ta première réaction au vu des projets dans lesquels tu étais engagée ? 

Amale : Je pense qu’on avait tous plus au moins vu arriver le confinement sans y croire réellement. Avant l’annonce du Président, de nombreux shows avaient déjà été annulés. Comme beaucoup, je n’ai pas pris ce virus au sérieux au début et je me voyais encore tenir mes engagements face à des fans de plus en plus nombreux. Je pense que je ne me suis vraiment rendu compte de l’ampleur de la situation que lorsque les Etats-Unis ont fermé leur frontière et ont annoncé que Wrestlemania se déroulerait à huit clos.

J’ai évidement été très déçue de la situation, beaucoup de choses étaient en train de se mettre en place et de belles opportunités s’offraient à moi. Puis j’ai relativisé. J’ai la chance d’être en bonne santé et d’avoir ma famille auprès de moi, ce qui n’a malheureusement pas été le cas pour tous à l’heure de cette catastrophe sanitaire. C’est une situation très compliquée pour tout le monde, mais ces opportunités reviendront.

Direct Wrestling : Pour tous les français, le confinement dure maintenant depuis plusieurs semaines et il est venu impacter nos vies de différentes manières. Quelles sont les premières choses qu’il est venu provoquer chez toi, bousculer dans ton quotidien ?

Amale : Le confinement a bouleversé ma vie comme celle de tous les français. Notre vie sociale est désormais inexistante et je sais que c’est difficile à vivre pour énormément de personnes. Je suis quelqu’un de très actif dans la vie de tous les jours, je passe mon temps sur les routes et être forcée de rester à la maison n’est pas toujours évident. Aussi, la fermeture des salles de sport m’impacte particulièrement puisque comme vous le savez c’est mon sanctuaire. Moralement ce n’est pas toujours facile mais comme tout le monde, je reste à la maison et je fais au mieux pour me tenir occupé.

Direct Wrestling : On comprends complètement… Tu dis que moralement ça n’a pas été toujours facile, tu veux bien nous en dire plus ? 

Amale : Je vais être honnête c’était assez compliqué pour moi moralement… Voir tous mes shows annulés, tous mes déplacements compromis, ma salle de sport fermée… C’était trop. Tout cela ne me met pas dans un très bon état d’esprit. Ce qui me suivent savent aussi que je suis adepte du lourd à la salle. J’ai essayé de travailler chez moi au poids de corps mais je n’avais aucune motivation les premières semaines, alors j’en ai profité pour me reposer. Aujourd’hui, j’ai la chance de pouvoir avoir accès à plus de matos et je garde la forme, même si le prochain show de catch me parait bien loin….

Direct Wrestling : Alors dis-nous très concrètement, c’est quoi ta journée type pendant le confinement ? Est-ce que tu as ritualisé tes journées pour qu’elles paraissent moins longues ?

Amale : Très concrètement, je dors énormément ! [Rires]. J’ai perdu toute notion de temps. Je suis confinée avec ma famille donc je profite pour passer beaucoup de temps avec eux puisqu’en temps normal, je ne les vois quasiment pas. Sinon je pense que c’est un peu comme tout le monde, je n’ai pas mis en place de rituels particuliers mais je regarde des films/séries/documentaires, je lis un peu, je fais mon sport et je traîne sur les réseaux. J’essaye d’avancer sur mes projets ainsi dès qu’on pourra à nouveau remplir les salles, je serai prête.

Direct Wrestling : Alors justement, tu nous fais une belle transition ! Si tu le veux bien, entrons davantage dans le vif du sujet. Nous savons que c’est une période difficile à vivre pour le catch et ses acteurs. Le COVID-19 et les mesures de confinement sont notamment venus provoquer des annulations ou des reports de shows, donc de bookings. Du coup, nous voudrions savoir si cette situation t’a impacté sérieusement, que ce soit financièrement, au niveau de tes projets, de ton engagement avec des structures ou des partenaires etc. ? 

Amale : Oui, cette situation m’a énormément impacté… J’ai perdu beaucoup de bookings, la plupart étant des bookings internationaux. J’avais de belles opportunités, particulièrement durant le WrestleMania Weekend qui, je pense, m’aurait beaucoup apporté en matière d’expérience.

Direct Wrestling : On imagine ta frustration… Pour continuer à une plus grande échelle, un certain nombre d’économistes craignent une crise financière après le confinement. Est-ce que tu peux craindre pour le monde du catch en France, mais même plus largement au niveau européen ou mondial ?

Amale : Je suis très inquiète pour la situation du catch dans le monde. On ne sait pas quand on pourra catcher à nouveau, remplir des salles ou même se déplacer hors du territoire… L’avenir catchesque est particulièrement incertain. Je crains que de petites structures ne tiennent pas le choc économiquement parlant et si c’est le cas, nous n’aurons plus d’endroit où aller catcher quand tout sera terminé. Je reste néanmoins positive et espère que l’on pourra très vite retrouver les rings !

Direct Wrestling : Alors selon toi, quelles pourraient être les répercussions sur l’avenir catchesque justement ? Penses-tu que nous pourrions en arriver à voir la fermeture de certaines structures, la fin de certaines carrières ou l’abandon de certains projets ?

Amale : Cette situation va forcément avoir des répercussions. Beaucoup de petites structures qui vivaient grâce aux shows vont disparaître… Pour dire, même les plus grosses ont du mal à rester en place… Certaines ont des employés à payer à plein temps, prenez l’exemple de la wXw. Ils ont des charges fixes (locaux de l’académie, appartements, les employés du bureau etc.), mais n’ont plus de rentrées d’argent. Certaines écoles de catch ont dû fermer car elles ne pouvaient plus payer le loyer de leur salle.

L’abandon de certains projets est également possible mais si c’est le cas ce serait, selon moi, une question de temps et d’argent pour y revenir. En ce qui concerne la fin éventuelles de certaines carrières, tout est possible… Si cela arrive, c’est soit que la personne n’était pas assez passionnée, soit pour des questions financières. On ne sait pas quand on pourra à nouveau catcher, ça peut prendre des mois, des années et en attendant il faut manger.

Direct Wrestling : Effectivement, c’est assez impressionnant… Mais donc selon toi, est ce que ces conséquences du COVID-19 sur le catch français et ses acteurs auraient pu être minimisées ? 

Amale : Les conséquences auraient pu être minimisées si le catch était reconnu et que nous avions une protection de l’Etat. Mais c’est le même problème dans tous les pays et ce pour tous les catcheurs indépendants.

Direct Wrestling : Alors au sortir de cette crise, faudrait-il organiser le paysage catchesque autrement, le structurer différemment, de manière à ce que si une nouvelle période comme celle-ci se déroule, les catcheurs puisse être couverts par un système de protection sociale ?

Amale : Cela me semble assez compliqué. Certaines personnes ont déjà essayé de faire reconnaître le catch et cela n’a jamais abouti… De plus, aucune structure en France ne produit assez de shows pour pouvoir proposer quelque chose de viable sur le long terme.

Direct Wrestling : Merci de ton honnêteté dans cette réponse. Du coup et très concrètement, comment imagines tu la suite et comment te projettes tu face à l’avenir ?

Amale : Pour le moment je vis au jour le jour et je ne me projette pas du tout dans l’avenir. Je ne vois pas le catch reprendre en Europe avant au moins le mois de septembre. Ensuite, il faudrait que les états réouvrent leurs frontières et acceptent de nouveau les rassemblements. Je pense que même en 2021, la situation risque d’être encore compliquée. On verra déjà comment ça se passe après le 11 mai, en espérant ne pas devoir nous reconfiner par la suite…

Direct Wrestling : Face à ce que tu crains et pour terminer, concernant les fans qui veulent s’investir, soutenir les catcheurs et les structures en France, que leurs conseilles-tu de faire ?

Amale : Je leur conseille de prendre contact avec les catcheurs ou les structures qu’ils souhaitent aider. Je sais que plusieurs catcheurs ont mis en place un site internet pour le merch français, alors n’hésitez pas à vous en procurer parce que ça peut toujours en aider quelqu’un et vous y gagnez aussi ! Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me suivre sur mes réseaux sociaux, avec mon compte Twitter mais aussi via mon compte Instagram. Et si vous souhaitez vous procurer du merch, contactez-moi !

Direct Wrestling : Très bien, le message est passé. Amale, une fois encore nous te remercions de la confiance que tu nous apportes et du temps que tu nous consacres. On espère de tout cœur que tout se passera pour le mieux pour toi à l’avenir et d’ici là, très bonne continuation à toi !

Amale : Merci à vous de m’avoir reçu et merci aux lecteurs, restez chez vous et à bientôt !

Pour nos lecteurs, restez connectés à www.directwrestling.com car dans les prochains jours, de nouveaux numéros de Confine ton Catch ! arriveront avec d’autres invités exceptionnels !

À Propos de l'Auteur

Luc

Chargé de Communication.
Co-Fondateur de www.directwrestling.com.

Ajouter un commentaire

Cliquez Ici pour Commenter