À la rencontre de

« Avec du travail on va loin mais il faut du piston malheureusement », Eddy Marston.

Il ne sera compliqué à aucun fan de catch français de citer les plus grands noms de ce milieu. Tristan Archer, Tom La Ruffa, Shanna, Louis Napoléon, Peter Fischer et tant d’autres. Mais tous autant qu’ils y sont, ces catcheurs ont bel et bien été débutants puis jeunes catcheurs devant trouver sa place.

Aujourd’hui Direct Wrestling veut faire parler un petit peu plus certains de ces jeunes catcheurs, au début de carrière prometteurs mais pas encore têtes d’affiches des plus grands shows. Ils viennent des quatre coins de la France, ont déjà débuté leur parcours, ont déjà voyagé pour certains, ont déjà été titrés pour d’autres.

Ils sont la jeune jeune génération du catch français et ils sont venus parler d’eux un petit peu plus au près de la rédaction.

Aujourd’hui c’est Eddy Marston qui est venu se confier à nous et se livrer sur son parcours.

L’image contient peut-être : 1 personne, gros plan

Direct Wrestling : A tous les fans qui ne te connaissent pas, pourrais-tu te présenter ?

Eddy Marston : Bonjour à tous, et merci à Direct Wrestling pour me consacrer cet article ! Donc je suis Eddy Marston, cela fait un peu plus de 3 ans que je suis dans le monde du catch maintenant, et… Je crois que le reste vous le saurez en lisant le reste de cette entrevue !

L’image contient peut-être : 2 personnes, chaussuresDirect Wrestling : Comment es-tu arrivé dans le monde du catch ?

Eddy Marston : C’est une histoire assez compliqué, j’ai commencé RÉELLEMENT le catch en 2010/2011 à l’époque où n’importe qui ouvrait sa fed, sans même avoir fait du catch ou côtoyé un catcheur, j’ai fait 2 «écoles » qui m’ont horriblement déçu, puis plus tard, au moment où j’ai déménagé à Lyon, j’ai rejoint l’ECA ou j’ai fait une bonne partie de ma formation.

Direct Wrestling : Quel a été ton parcours depuis tes débuts ?

Eddy Marston : J’ai commencé donc, à mes yeux, en 2014 à l’Ecole de Catch AYA où j’ai été formé jusqu’en 2017. J’ai ensuite fait quelques stages, notamment avec Tom La Ruffa, Booster, ou encore la wXw Wrestling Academy. Grâce à ça, j’ai catché dans plusieurs fédérations en France, l’AYA, la FRPW, ABC, ACE ou encore la FFCP, et en Italie, pour la IWE. J’ai également remporté en Octobre 2016 le titre AYA Catch que j’ai conservé environ 9 mois.

Direct Wrestling : Comment t’es-tu trouvé ton personnage ?

Eddy Marston : Ça aussi c’était une histoire compliquée ! Au début je suis rentré dans le catch sans trop savoir ce que je voulais faire, j’ai eu plein d’idées, mais je pouvais n’en concrétiser aucune ! Puis un jour j’ai trouvé sympa de faire une gimmick de hors la loi, cette gimmick m’a rapproché de la gimmick du rebelle qui s’en bat les couilles ! Et au final, j’en suis arrivé à la gimmick du français râleur, qui s’en bat les couilles ! Drôle d’histoire, n’est-ce pas ?

Direct Wrestling : Quelle a été ta plus belle expérience ?

Eddy Marston : Pour moi, ma plus belle expérience pour le moment a été la wXw Wrestling Academy, un endroit agréable, confortable et très bien fréquenté ! Les coachs sont également très patients et intéressés ! C’est surement là-bas que j’ai mes meilleurs souvenirs catch, j’ai rencontré des personnes exceptionnelles, et c’est pour sûr que j’y retournerai en 2018 ! Ça va être grandiose !

L’image contient peut-être : 2 personnes, barbe

Direct Wrestling : Si aujourd’hui tu pouvais catcher dans d’autres pays, ce seraient lesquels et pourquoi ?

Eddy Marston : J’ai déjà eu la chance de catcher en Italie, et j’y retournerai bien ! J’ai vu une super mentalité, sur ce show il y avait Fabio Ferrari (que j’ai affronté) ainsi que les gars qu’il a formé, ils étaient tous très humbles, de bons délires et malgré leurs lacunes en Anglais, on a pu bien discuter ! Néanmoins, j’aimerai aussi bien catcher principalement en Allemagne ou en Espagne. Mais plus je ferai de pays, mieux ça sera !

Direct Wrestling : Si tu pouvais changer une chose dans le catch français, ce serait quoi ?

Eddy Marston : Les égos, les petites guerres à la con que se font les gens entre eux… Soyez unis les gars, on est tous dans la même merde, ça sert à rien de se descendre les uns les autres ! J’aimerai beaucoup qu’en 2018, les choses changent à ce niveau-là !

Direct Wrestling : Après ce temps passé dans le milieu du catch français et francophone, quelles sont les choses que tu as réalisé, que tu n’imaginais pas avant, qui t’ont plu ou déplu ?

Eddy Marston : Je vais être très honnête pour cette question, j’ai réalisé qu’avec du travail on peut aller très loin mais qu’il y avait aussi les connaissances et le piston malheureusement…

Je me suis fait de bons amis, et ce côté-là m’a vachement plu dans le catch, mais le côté qui m’a déplu c’est d’avoir connu certaines personnes qui te sourient en face pour mieux cracher sur ton dos.

Bref, faut marcher tête haute, et n’en avoir rien à foutre de ce que pensent les autres.

Direct Wrestling : Quels seraient les conseils que tu donnerais à un jeune, comme tu l’étais il n’y a pas si longtemps, qui voudrait se lancer dans le catch ?

Eddy Marston : Bien apprendre le catch, s’entrainer à la salle de sport, rester humble, toujours chercher à apprendre, avoir des valeurs… Et surtout, même s’il y a des moments de doute, ne pas laisser l’avis des autres nous faire oublier pourquoi on a commencé ! Et bon courage !

Et au passage, je suis toujours jeune oh ! Je n’ai que 21 ans !

L’image contient peut-être : 1 personne, sourit, sur scène

Direct Wrestling : Où est-ce qu’on va pouvoir te retrouver prochainement ?

Eddy Marston : Malheureusement je suis toujours à la recherche de bookings pour cette année, MAIS j’ai eu des contacts avec des fédérations pour faire des matchs et pour débuter ! Pour le moment, je ne préfère rien ébruiter, mais si jamais ça se concrétise pour certaines, ça fera du bruit tout seul.

Direct Wrestling : As-tu un mot pour les lecteurs et lectrices de Direct Wrestling ?

Eddy Marston : Oui, merci à vous d’avoir lu cette entrevue, si tu es arrivé jusqu’ici, que tu m’aimes ou me déteste, tu me donnes de l’importance ! Je t’invite, si tu ne me connais pas, à me suivre, sur mes différents réseaux sociaux si tu as été intéressé et que tu as envie de plus me connaitre ! En tout cas, merci à vous et à Direct Wrestling, et j’espère à bientôt sur les rings !