Chroniques News

[WRESTLING INVESTIGATION] Mais que se passe-t-il à la WCPW en ce moment ?

Il se trouve que chez Direct Wrestling, on a pas vraiment l’air de intéresser a ce qu’il se passe dans le catch au royaume uni, ou dans d’autres pays. Mais je vais y remédier. Mon nom est Gouldo, illustrateur, glitch artist et chroniqueur pour la rédac’, avec notamment Playlist, et aujourd’hui, vous allez suivre mon investigation sur les fédérations étrangères ! Bienvenue dans Wrestling Investigation.

Le 4 décembre 2017 aura lieu le changement de nom effectif de la What Culture Pro Wrestling en Defiant Wrestling. Mais avec cet évènement, que se cache derrière cette structure? Comment et par qui fut-elle créée? Qui a collaboré dans ce projet ? Je vais m’efforcer de vous exposer mon enquête.

What Culture, les origines.

What Culture est un site internet Wannabe Buzzfeed, crée en 2006 à Newcastle Upon Résultat d’images pour what cultureTyne, Angeleterre. Destiné a l’origine à parler de cinéma et de séries télé, de fil en aiguille, l’intérêt se tourne de plus en plus vers la pop culture en ouvrant des sections filles : comics, gaming, entre autres. Puis en 2014, le groupe a décidé d’ouvrir une chaine youtube pour distiller ses articles sous forme de vidéos, et en profiter pour ouvrir ces sections à la vidéo.

What Culture Wrestling.

Et c’est comme ça que la chaine What Culture Wrestling est crée. Vu que What Culture est un site dit « à sensation », il a fallu que cette section attire du monde. Les listes sur des PPV, des catcheurs, des promos disparues et plus encore, ont fleuri sur cette chaine. Mais ce n’est pas suffisant pour garder les fans dans le jus.

Cependant, il faut garder une chose en tête: les britanniques aiment le catch, et il faut que ça se sache! C’est pour ça que des « émissions » existent pour divertir sur le sujet. De là, sont nés Fast Count, présenté par Jack « the jobber » G. King, les WTF Reviews, présentées par « King » Ross Tweddell, et les Why WWE Should book/have booked par Adam Blanpied. Jusque là, ça tourne pas mal : les lists, news sur la wwe, les instants wtf sont montrés et le coté informatif est présent.

What Culture Pro Wrestling.

Et petit à petit, les rédacteurs ont décidé de créer quelque chose au sein de la chaine Youtube. Mais comment créer de l’entertainement sur un site de clickbate journalistique? Et bien on crée du storytelling. Et les joyeux drilles créent une storyline au sein même de la chaine Youtube, qui nous amène à l’angle des Adam (Blampied et Pacitti, qui était le rédacteur en chef de What Culture Wrestling) qui se mettent sur la gueule, puis à l’angle de la What Culture Heavyweight Championship (qui a la forme d’une ceinture… en carton), puis à la création de la What Culture Pro Wrestling parce qu’il faut réellement créer une structure pour suivre leurs délires, et accessoirement étancher leur soif de fantasy booking.

Résultat d’images pour what culture wrestling

Au royaume uni, le catch est plus en forme que jamais: Progress était créée depuis peu, RevPro, ICW marchent pas mal et la WWE cherche pas mal de recrues potentielles pour un Cruiserweight Tournament : c’est le moment idéal pour créer quelque chose de différent, de par sa forme et sa diffusion. What Culture a donc décidé de proposer un service « premium », en proposant du contenu payant. Et comme What Culture Wrestling est une chaine Youtube classique, les shows classiques, nommé Loaded, sont diffusés sur Youtube, et les PPV payants sur le What Culture Shop.

Le nom fut déposé le 26 mai 2016, et le premier show Loaded avait lieu à Newcastle le 19 juin 2016 dans un ancien entrepôt transformé en arène de catch. S’en suivra des partenariats entre la ROH et la TNA (à l’époque), un show pendant la Wrestlemania Week 2016, la création d’un championnat du monde de catch (dont le logo est repiqué sur celui de la Coupe du Monde de Rugby). Tout allait donc pour le mieux… si Youtube n’avait pas décidé de changer son Program Partner, en censurant la violence explicite et en enlevant la monétisation dans les vidéos, ce qui est normal pour des videos cringe. Sauf que pour le coup, le catch, étant du sport entertainement reconnu comme « violent », a pris cette intervention dans la gueule, ce qui a amené le PPV Fight Back, diffusé en live gratuitement sur Youtube, la création d’une pétition pour que le catch soit représenté normalement par Youtube, et l’annulation des taping à Manchester. Fait marquant, le changement dans le Program Partner et FightBack avaient lieu après les attentats de Manchester, lors d’une tentative de remake du 11 novembre… à Manchester (Le lien direct n’est pas prouvé mais des doutes planent…).

Et enfin, Defiant Wrestling.

Alors quelle suite pour What Culture Pro Wrestling ? Loaded et des PPV qui popent sur la chaine youtube, un compte twitch, un suivi énorme des fans… Et puis arrive le 19 septembre, et les tweets de What Culture Wrestling qui annonce avoir relâché Jack « The Jobber » G. King, Adam Blampied, « King » Ross Tweeddell, Adam Pacitti et Sam Driver (le réalisateur vidéo des articles de What Culture Wrestling), soit une TRÈS grande partie de la WCPW, ce qui sera effectif à Refuse to Loose 2017 (oui, il y en a eu un en 2016), et qui voit un changement de Manager General en la personne de Stu Bennett, also knows as Wade Barrett à la WWE, ainsi que l’annonce du rebranding de la WCPW en Defiant Wrestling et un show PPV nommé #WeAreDefiant qui aura lieu le 4 Décembre.

Résultat d’images pour defiant wrestling 4th

Sachez que pour les anciens, la bande relâchée de What Culture Wrestling a monté un site qui reprend le principe de la section, nommé Cultaholic. Pour la mention, c’est cadeau.

L’enquête sur la What Culture Pro Wrestling est terminée. Si vous êtes tentés, allez suivre leurs shows, leur site, chaines youtube et twitch, les comptes twitter et facebook, car ils seront vos meileurs amis. Sachez juste que je prépare une Playlist en rapport aux catcheurs qui sont passé par la WCPW et qui réussisent aux Etats-Unis. En attendant, bonne découverte et à très vite!

À Propos de l'Auteur

DirectWrestling

Ajouter un commentaire

Cliquez Ici pour Commenter