Chroniques

#01 Playlist : La musique classique et les catcheurs !

GUESS WHO’S BACK  ? Et oui, c’est votre chronique musicale qui est de retour, et ce, pour une durée de 5 épisodes en guise de série de l’été, et son apotheose le vendredi qui précede Summer Slam. Et c’est toujours chroniqué par moi, Gouldo, toujours illustrateur et depuis peu glitch artist sur mon blog (en reparation, desolé) et sur la page Facebook de la Bot-Nation. LET’S ROCK  !
Et cette semaine, en guise de premiere chronique de cette série estivale, commençons par evacuer l’elephant de la cuisine, par degraisser le mammouth, on va replonger dans l’enfer du college, je parle bien sur de LA MUSIQUE CLASSIQUE  ! Oui, je sais, ça vous les a brisées, mais quand c’est utilisé à bon escient, c’est cool à entendre. Et c’est dans cette problematique que des catcheurs ont pris ces classiques pour en faire un theme d’entrées cool. Et puis, c’est libre de droits, donc aucune pitié pour les prendre, les tordre et les remanier, et ce, sans debourser une thune. C’est parti pour 3 tracks et rassurez vous, je ne vais pas vous casser les noisettes avec l’histoire de la musique classique, ni de ses réutilisation, pour ça, go wikipedia  ! Et derniere chose, je n’ai pas trouvé de vidéo avec les catcheurs en visuels, veuillez m’excuser pour ce desagrement  !

Allez, on commence par le plus legendaire et le plus contreversés des catcheurs de l’epoque des territoires, j’ai nommé Ric Flair. Survivant d’un crash d’avion, voleur de surnom (le Nature Boy d’origine s’appelle Buddy Rogers… je pose ça là!), leader incontestable et incontesté des four horsemen à la WCW essentiellement (ayant fait parti des horsemen  : Brian Pillman et Chris Benoit, déjà cité dans playlist en tant que sujet ou en mention honorable), recordman de detention de championnat du monde poids lourds, manager de Triple H à la WWE et de AJ Styles (quand il avais des cheveux courts, pas de barbe, avec un visage de poupon et hype de malade) à la TNA, membre de groupes qui reprennent l’idée des four horsemen avec du succes mérité (Evolution à la WWE, dont on a vaguement parlé sur Playlist) ou mitigé (Fortune à la TNA), continuant à catcher à TNA alors qu’il est censé etre à la retraite… et accessoirement pere de David Flair (potentiel enorme, mais malheuresement décédé…) et de Charlotte Flair (actuellement en course pour devenir championne… et anciennement membre des Four Horsewomen… Nacir en a vaguement parlé dans un Question Time)  ! Que dire de plus  ? Que son theme sera toujours aussi classe  ? Oups  ! C’est dit  !
et sinon, c’est aussi la musique qui introduit 2001  : l’odyssée de l’espace, chef d’oeuvre absolu du cinema, je vous le conseille… (et le roman aussi, par la même occasion, même s’il est lourd à lire…) mais c’est principalement l’ouverture du poeme musicale «  Ainsi Parla Zarathoustra  », eponyme au livre que Friederich Nietsche a ecrit... oui, je sais, ça pique  !

Là, on est sur quelque chose de plus difficile a cerner  : un retour en fanfare de Matt Hardy (fraichement marié avec Reby Sky et pere d’un jeune Maxel) à la TNA, son alliance avec son frere Jeff, une rivalité contre la Team 3D (qui ont passé la patronne de TNA à travers une table) et The Wolves (equipe ayant pas mal bourlingué en indie, et qui sont incroyable…) pour un titre par equipe, un split, un match contre le champion EC3, un coup en traitre avec un marteau, un règne de champion, la trahison familiale de Jeff voulant calmer la colere et la vantardise de son frere, et on a la naissance d’un personnage et d’une storyline qui a mis la TNA sur le devant de la scene (en tout cas, bien plus qu’un chanteur gerant de la TNA… on reparlera de Billy Corgan, je pense)  : Broken Matt Hardy  ! La suite  : Final Deletion, Delete or Decay, Total Nonstop Deletion… et une bataille juridique pour l’utilisation de la Broken Universe… et meme si les hardys sont à la WWE actuellement, et qu’ils sont en rivalité avec Sheamus et Cesaro, leurs talents ne sont plus OBSOLETE, et ils ne seront plus DELETE dans le cœur des fans  ! This is WONDERFUL  !*wink wink*
pour la musique, selon moi, c’est le chef d’oeuvre de Beethoven, et pas seulement le 3e mouvement, mais la sonate au clair de lune toute entière  ! c’est dit

Le dernier et non, des moindres, « Macho Man » Randy Savage  : petite carrière de base-baller avant qu’une blessure le pourri sa carrière, se reconverti au catch avec son frere Lanny Poffo (oui, poffo est le vrai nom de famille de Randy Savage…), des rivalités en pagaille (pele mele Hulk Hogan, Ultimate warrior), champion du monde poids lourd, king of the ring à la WWE,son passage à la WCW, la rivalité entre «  Hollywood  » Hulk Hogan à l’epoque de la NWO puis son adhesion à la stable, son eviction, la team madness, la fin de la WCW, un court passage à la TNA, un rôle (oui, parce qu’il est aussi acteur et comedien de doublage) dans le Spider-Man de Sam Raimi (le catcheur Bone-saw… c’etait lui!) et sa mort d’une crise cardiaque… belle vie, n’empeche… bon, il a eu des couacs, du genre a faire un album de rap, a etre monstrueusement violent car jaloux de sa compagne/epouse «  Miss  » Elizabeth Hulette, et une legende urbaine disant qu’il a couché avec Stephanie McMahon (on ne le saura jamais…)
et pour situer la musique  : cette composition de Sir Edward Elgar nommé Pump and circumstances marches (que j’ai du diffuser en entier, parce que la partie precise du theme seul etait introuvable) n’est nul autre que l’hymne national d’angleterre. Oui, j’ai bien dit angleterre et pas royaume uni (composé de l’ecosse, du pays de galle, de l’angleterre et, jusqu’à preuve du contraire, vu le brexit et la demande d’independance de l’irlande au complet, de l’irlande du nord) Deal with that  !
Dans les mentions honorables, je dois citer la marche des toreadors, utilisé pour Jack Gallagher à la Progress et à la WWE, la chevauchée de Walkyries pour Daniel Bryan à la WWE, The great gate of kiev pour Jerry «  The King  » Lawler dans tous ses passages au catch independant et à la WWF, le 4e mouvement de la 9e symphonie de Beethoven (symphonie dite de «  l’hymne à la joie  ») pour Paul «  Hunter Hearst Helmsley  » Levesque à la WWF et la marche du prince de Danemark composé par Jeremiah Clarke pour William Regal à la WCW, musique qu’il reutilisera brievement à la WWE… et aussi le theme de la stable de la wXw et de la Progress Ringkampf, à savoir la symphonie n°9 d’Antonin Dvorak, mouvement Allegro con Fuoco
Et c’est avec grand plaisir que je reprends ces chroniques musicales sur Direct Wrestling. Faites moi savoir vos appreciations dans les commentaires, et surtout à vendredi prochain pour une nouvelle chronique. À tres vite  !

À Propos de l'Auteur

DirectWrestling

Ajouter un commentaire

Cliquez Ici pour Commenter