Quoi De Neuf en France

On y était – Festival International de Catch à Béziers

Bonjour et bienvenue dans cette nouvelle rubrique! Le but de celle-ci? Vous montrer les shows en France, à travers les yeux de quelqu’un dans le public! Nous serons derrière ces articles, mais nous tenons également à vous mettre à contribution, vous lecteurs! Si vous vous rendez en show et souhaitez nous faire part de votre expérience, n’hésitez pas à nous envoyer un message à docteurzork@gmail.com !

Aujourd’hui, c’est Matt, dit Maitre Mattelo (@Maitre_Mattelo sur Twitter) qui nous fait part de son expérience, lui qui était présent lors du dernier show organisé par l’Association Biterroise de Catch. Je lui laisse maintenant la main!

 

Ce mardi 11 juillet, l’ABC organisait la 8e édition de son Festival International de Catch aux Arènes de Béziers. Les années précédentes, la fédération bitteroise pouvait s’enorgueillir de recevoir Chavo Guerrero, Shawn Daivari, Tristan Archer ou encore Gail Kim.

Cette année, pas d’annonce en fanfare pour le show le plus important de l’ABC. Un seul match fut communiqué, destiné au public local : un match de vétérans qui verrait Indio Apache affronter « La légende des rings » Claude Roca. Le premier doit prendre sa retraite des rings à l’issue de ce match. Le second, 72 ans, est toujours actif et détient les titres par équipe avec son coéquipier de 42 ans de moins, Tony Trivaldo.

Le reste était assez flou. Bien qu’étaient annoncés Joe E. Legend, Jonny Storm ou encore Jody Fleisch, aucune indication sur leur rôle lors de cette soirée.

Pour faire patienter le public, un chanteur revisite Michel Delpech, Francis Cabriel ou encore Magic System.

C’est avec un public avoisinant les 300 personnes que s’ouvre le show avec Rémi Soulié, Président de l’ABC, en tant qu’annonceur.

 

Match 1

  • Oliver Turner (Riot Wrestling) Vs. Tony Trivaldo (ABC)

C’est dans une confrontation classique Heel contre Face que le match débute. Un match qui tourne court puisque Pedrolo arrive pour s’attaquer au champion par équipe sous les huées du public, causant ainsi la disqualification. Mais Tony Trivaldo peut compter sur l’arrivée de Claude Roca, qui vient sauver son coéquipier et faire fuir les deux Heels.

Vainqueur : Tony Trivaldo par disqualification.

Rémi Soulié annonce que plus tard dans la soirée, Claude Roca et Tony Trivaldo défendront leurs ceintures par équipe contre Oliver Turner et Pedrolo.

 

Match 2

  • Bastian Krugger (Riot Wrestling) Vs. Issi (Riot Wrestling)

Pour bien comprendre la situation entre ces deux catcheurs issus de la fédération barcelonaise, Rémi Soulié nous fait savoir que les deux hommes se détestent. Leurs passages à Béziers est donc une nouvelle étape dans leur rivalité.

Bastian Krugger, sous un gimmick de hard-rockeur, n’hésite pas à provoquer et à insulter le public. Quant à Issi, c’est un Face classique. Le match est particulièrement lent, mais marqué par des prouesses techniques très aériennes de Issi. Bastian Krugger a surtout marqué par ses prises au sol dans le but de stopper son adversaire dans son élan.

Vainqueur : Bastian Krugger

 

Match 3

  • Oliver Turner & Pedrolo (Riot Wrestling) Vs. Claude Roca & Tony Trivaldo (c) (ABC)Match pour les titres par équipe de l’ABC

Sous les forts encouragements du public, les stars locales mettent le feu sur le ring. On pourrait penser du fait de son âge avancé que Claude Roca se reposerait sur son jeune co-équipier. Il n’en est rien, puisque « la Légende des rings » comme on le surnomme assure une grosse partie du match, y compris lorsqu’il est malmené par les deux catcheurs espagnols. Saut chassé, puissante corde à linge, prise de soumission, coup de coude. Un in-ring classique mais particulièrement impressionnant tant Claude Roca n’est pas essoufflé par sa performance. Malgré sa faible présence sur le ring, Tony Trivaldo, en bon poids-lourds assure le côté brawl pour détruire ses adversaires.

Fait important, l’arbitre de ce match Matthew Ford n’a pas usé de son autorité, laissant les deux Heels s’occuper en toute illégalité des champions. Mais c’est sans compter sur le soutien du public, qui voit les stars biterroises conserver leur titre.

Vainqueurs : Claude Roca & Tony Trivaldo

 

Après le match, Claude Roca fait savoir qu’il n’a pas apprécié l’attitude de Matthew Ford. Ce dernier, qui était aux abords du ring, se fait malmener par le champion qui le fait passer par dessus la 3e corde. L’arbitre corrompu doit son salut aux malheureux vaincus qui viennent le sauver et repartent avec lui en coulisses.

 

Match 4

  • Alex Ace (Riot Wrestling) Vs. Bryan Anthony (c) (ABC)Match pour le titre de l’ABC

    Arbitre spéciale : Steffye Scholtz

40 ans. C’est la carrière de Steffye Scholtz en tant que catcheuse professionnelle, arbitre et promoteuse, avec plus de 6000 matchs à son actif. C’est à cette occasion que cette native du Nord effectuait son dernier match en tant qu’arbitre officielle.

Alex Ace, géant anglais de plus de 2 mètres, affrontait Bryan Anthony dans un match qui manquait clairement de rythme. Le britannique dominait outrageusement le match sans que le champion ne puisse y faire quoi que ce soit. Alex Ace s’en sort grâce à ses insultes anti-français et a bien fait réagir le public contre lui. Moment notable, Bryan Anthony vient percuter l’arbitre. Steffy Scholtz, sonnée, ne verra donc pas le champion se prendre sa ceinture en pleine tête. Au moment du décompte et au compte de 2, l’arbitre voit la ceinture et demande au public ce qu’il s’est passé. Le public soutient la star biterroise mais quelques voix n’ont pas hésité à se lever pour le catcheur anglais.

Le match se termine par une victoire de Bryan Anthony à l’aide d’une seule prise pour conserver sa ceinture.

Vainqueur : Bryan Anthony

 

Match 5

  • Krixius le Gladiateur Vs. Jody FleishCoupe Jean Corne

L’arbitre controversé Matthew Ford officie lors de ce match sous les huées du public mais Joddy Fleisch est ravi d’avoir une telle personne à ses côtés.

Un match qui débute tardivement puisqu’il est marqué par un long concours de popularité auprès du public bitterois. Marqué également par le très bon comedy wrestling en toile de fond de Jody Fleish, refusant de combattre à la vue des épées du Gladiateur puis décidant de partir en coulisses en boudant avec une démarche drôlement étonnante. C’était sans compter sur Krixius qui décide de le ramener aussi vite sur le ring.

Les choses sérieuses commencent avec un match très technique, entrecoupé par les pitreries de Joddy Fleisch. Krixius démontre tout son talent aussi bien aérien qu’au sol. Fleish n’en démord pas pour autant, mais est déstabilisé par un abaissement de son pantalon, se trouvant les fesses à la vue de tous. Krixius en profite pour remporter le match et la Coupe Jean Corne.

Vainqueur : Krixius le Gladiateur

 

Match 6 – Main Event

  • Joe E. Legend Vs. Jonny StormMatch pour le titre Ultime de l’ABC

    Arbitre Spécial : Claude Roca

L’arrivée de Jonny Storm est marquée par une indifférence générale suite à un gros problème technique, le faisant arriver sous la musique de Claude Roca qui officiait en tant qu’arbitre. Rémi Soulié ne se laisse pas abattre par ce problème et demande à ce qu’on change la musique pour celle de Jonny Storm. Le mal est fait et Rémi Soulié demande à ce que Claude Roca vienne rapidement. Mais en attendant, c’est Joe E. Legend qui débarque sous les acclamations du public. L’arbitre de ce match arrive cette fois-ci sous sa véritable musique d’entrée. Gros couac donc, qui n’a heureusement pas refroidi le public pour la suite.

Rémi Soulié marque d’une pierre blanche sa fédération, car à l’issue de ce match sera couronné le premier champion Ultime de l’ABC.

Le match se déroule non pas sur le ring mais à l’extérieur, et se transforme officieusement en Street Fight Match sous les yeux impuissants de Claude Roca. Chaise, barricades de l’Arène, barrières de sécurité, combat proche du public… tout y passe dans ce combat très animé.

Rémi Soulié, agacé par la situation demande à ce que Claude Roca affirme son autorité et que les catcheurs retrouvent le ring. L’affrontement reprend ses droits sur le ring. Les vétérans continuent de démontrer tout leurs talents et après un match âprement disputé, Joe E. Legend se voit être couronné 1er champion Ultime de l’ABC.

Vainqueur : Joe E. Legend

Pour conclure cette belle soirée, Joe E. Legend demande d’applaudir la performance de Jonny Storm. Il remercie l’ABC et précise que c’est toujours un plaisir de catcher en France. Il conclut en français par un « Merci beaucoup ».

Un temps pressenti et présent sur l’affiche officielle, Indio Apache n’était pas présent pour affronter Claude Roca.

Tops :

  • Le public a répondu présent. Entre 200 et 300 personnes.
  • Public chaud bouillant. Applaudissements, huées. Réactif au Comedy Wrestling
  • Histoires simples mais efficaces
  • Match pour les titres par équipe de l’ABC
  • Match entre Krixius le Gladiateur et Jody Fleish. (Coup de cœur)
  • Match entre Joe E. Legend et Jonny Storm pour le titre Ultime de l’ABC
  • Musiques d’entrées excellentes
  • Claude Roca très en forme à 72 ans.

Flops

  • Un chanteur pour patienter pendant 30 minutes
  • Alex Ace Vs. Bryan Anthony
  • Chaise bringuebalante en plastique en guise d’escaliers de ring
  • Pas de sécurité à l’entrée. Des gens sont autorisés à rentrer avec leur chien
  • Agacement ressenti de Rémi Soulié lorsque certains arbitres ne venaient pas

 

À Propos de l'Auteur

Luc

Chargé de Communication.
Co-Fondateur de www.directwrestling.com.

Ajouter un commentaire

Cliquez Ici pour Commenter