Comment ça aurait dû se passer

Comment ça aurait dû se passer #15 : Le pire WrestleMania de tous les temps !

Si on vous demande quel est le pire WrestleMania de l’histoire, si vous êtes un vieux de la vieille, vous répondrez sûrement WrestleMania 9, et vous auriez de bons arguments. Mais si vous êtes un fan plus récent, celui qui viendra immédiatement à votre esprit est WrestleMania 27. Et vu que je n’ai pas le courage d’essayer de rattraper le ramassis de mer*e qu’était la neuvième édition du Showcase of the Immortals, j’ai décidé de m’attarder sur WrestleMania 27.

Donc, pour commencer, parlons du Dark match. On ne va pas y mettre le combat entre Daniel Bryan et Sheamus, parce que c’est une idée de merde. Au lieu de ça, on va y mettre une Battle Royal, pour donner un spot à tous les Tyler Reks de la WWE.

————

Ensuite, le show s’ouvre sur le United States championship match entre Sheamus et Daniel Bryan, remporté par l’irlandais qui conserve son titre. On enchaine avec une victoire de Cody Rhodes sur Rey Mysterio.

Le troisième match télévisé voit Kofi Kingston remporté le titre intercontinental des mains de Wade Barrett et profitant de l’aide du Big Show qui dissipe The Corre. On continu avec la victoire de John Morrison et Trish Stratus sur l’équipe composée de LayCool et Dolph Ziggler. Snooki ne fait qu’accompagner Morrison et Trish. PAR PITIÉ.

Ensuite, Alberto Del Rio s’impose face à Edge pour remporté le titre mondial pour éviter de discréditer le mexicain alors qu’il monte dans la hiérarchie de la WWE. Le prochain affrontement est une victoire fair & square de CM Punk face à Randy Orton.

Il est ensuite l’heure du combat entre Jerry Lawler et Michael Cole qui devient un Pick Your Poison match, toujours arbitré par Steve Austin. Le concept est que les deux rivaux choisissent chacun un catcheur pour les représenter dans le ring. Cole est bien évidemment remporté par Jack Swaggr, alors que Jerry Lawler choisit The Rock pour un feel good moment. Le match est rapide et remporté par le People’s Champ.
Il est suivit par un segment ou Jack Swagger, Jerry Lawler et Michael Cole subissent un Stone Cold Stunner avant que le Rattlesnake ne tente de placer la même prise sur son rival de toujours, Dwayne Johnson, mais ce-dernier esquive et nous offre un face à face épique.

On arrive a l’avant-dernier combat de la soirée, il oppose The Miz et John Cena pour le titre suprême. Pour le coup, je garde exactement le même booking, sans l’attaque du Rock sur The Miz à la fin.
Pour finir, le show se clôt sur un No Holds Barred match entre l’Undertaker et Triple H et une victoire du King of Kings qui détruit la Streak à coup de chaises sur le dos. Vous ne serez peut-être pas d’accord avec cette fin, mais comme c’est moi qui décide …. #FuckIt.

À Propos de l'Auteur

DW

Ajouter un commentaire

Cliquez Ici pour Commenter