Comment ça aurait dû se passer

Comment ça aurait dû se passer #12 : Le Rattlesnake passe du côté obscur

Stone Cold à fait un pacte avec le diable !

Ce sont les mots de Jim Ross qui ont illustrés le Heel Turn de l’une des plus grandes superstars de la WWE lors de WrestleMania X-Seven. Le problème avec ce Heel-Turn ? Et bien, en plus de ridiculiser Steve Austin et de détruire son aura, cet évènement marquant de l’histoire du catch a également rendu inutile près de 4 ans de rivalité entre Austin et McMahon. Après ce show, tout ce qui a fait que l’Attitude Era était ce qu’elle était est mort. L’Attitude Era est morte, bienvenue dans la Ruthless Agression Era.

Donc, maintenant, voyons comment on peut changer ce désastre.

Pour commencer, je garde la victoire de Steve Austin avec des dizaines de coups de chaises, ainsi que la poignée de main avec Mr. McMahon. La différence ? Eh bien pour clôre le show, Steve Austin surprend son patron avec un Stunner sous les hourras de la foule. Cela mène à une revanche à Backlash entre Austin et Rock, arbitrée par Vince McMahon. Le match est finalement remporté par Steve Austin après un Low Blow pendant que l’arbitre ne faisait pas attention. Après ça, The Rock débute une rivalité avec Vince McMahon. Il faut donc un nouveau challenger à Steve Austin. Lors de Insurrextion, il défend son titre dans un Fatal 4-Way match, contre Kane, Triple H et The Undertaker. Pendant le combat, lui et Triple H s’allient pour se débarasser des Brothers of Destruction, avant que le Rattlesnake ne surprenne le King of Kings avec un Stunner pour la victoire.

Lors de Judgement Day, Triple H et Steve Austin s’allient pour affronter et battre les Brothers of Destruction. Se faisant, Austin et Hunter conservent les titres Intercontinental et WWF, en plus de devenir champions par équipe de la WWF. Lors du PPV King of the Ring, Steve Austin défend son titre face à l’Undertaker, mais triche pour rester champion.

Alors. A ce moment, vous vous dîtes sûrement que ce Stone Cold n’a rien d’un Heel. Patientez. Un Stone Cold Heel est quelque chose d’assez important, il faut donc une vrai histoire derrière.

Lors du show InVasion, Steve Austin fait partie de la Team WWF, mais abandonne le combat, perdant par décompte exterieur. Il offre ainsi la victoire à la Team Alliance. Pour le punir de sa trahison, Vince McMahon retire le WWF championship des mains de Stone Cold et met en place un tournoi pour désigner le nouveau champion et auquel ne participera pas Steve Austin. Lors de SummerSlam, la finale oppose Kurt Angle et The Rock. Pendant le combat, le Rattlesnake vient porter un Stunner pour chaque participant (et un pour l’arbitre). Plus tard dans la soirée, Steve Austin bat Booker T pour remporter le championnat de la WCW.

Lors du PPV Unforgiven, Steve Austin bat le nouveau WWE champion Kurt Angle dans un Champion vs Champion Non-Title match. A No Mercy, Austin conserve son titre en battant Booker T. Lors du show Rebellion, Steve Austin triche pour unifier les deux titres mondiaux en battant Booker T. Après le combat, Steve Austin jette le championnat de la WWF et garde le titre de la WCW.

Le lendemain, à Raw, Steve Austin explique qu’il a toujours préféré la WCW à la WWF, et que maintenant qu’il est champion de la WCW, il va rejoindre l’Alliance. Lors des Survivor Series, Steve Austin offre la victoire à son équipe et devient le heel ultime.

Le PPV de la fin de l’année, Vengeance, est remplacé par Starrcade et voit Steve Austin conserver son titre de la WCW en battant The Rock. Quelques semaines plus tard, Triple H fait son retour et remporte le Royal Rumble. Il fait le choix de la WWF et défit son ancien partenaire pour WrestleMania X8. Lors de SuperBrawl, Steve Austin bat à nouveau The Rock.

Lors de WrestleMania X8, Triple H représente la WWF triomphante face à Steve Austin qui représente une WCW qui laisse passer sa dernière chance. Après 4 pedigrees, dont un à travers la table des commentateurs, Triple H remporte le WCW championship et permet à Vince McMahon de retrouver sa fédération et son titre, le WWF championship.

Malheureusement, Eric Bischoff refuse de revendre le nom « WWF » à Vince McMahon, le forçant à renommer sa fédération, la WWE.

La semaine prochaine, on parlera d’un règne de champion des Etats-Unis qui a dessus beaucoup de monde ….. #YouKnowIt

À Propos de l'Auteur

DW

Ajouter un commentaire

Cliquez Ici pour Commenter