Chroniques catchesques by dw and fans

PLAYLIST: Les catcheurs et managers qui chantent à la WWE.

Bon, déja, les présentations s’imposent: Mon nom est Gouldo et je suis Illustrateur sur mon blog et sur la page Facebook de la Bot-Nation. Et comme je suis un fan de catch et de musique en tout genre (c’est simple, la plupart des articles sur le blog sont des sélections de musiques qui me donnent envie de partager avec “un peu” de culture… et qui s’appelle Playlist, justement!), je me suis proposé à un ami postant sur ce magnifique site qu’est Direct Wrestling une mini-série de 4 articles sur le rapport entre la musique et le catch. Ça paraitra les vendredi et durera pendant le mois avant Wrestlemania, et ça vous permettra de patienter avant le plus gros show de catch.
Oui, je sais, je me suis attaqué à gros pour le premier theme de cette playlist. Mais bon, apres tout, ca doit etre facile… non? bon, ben à moi de prouver en invoquant 3 themes d’entrées composé et/ou chanté par des catcheurs.  C’est parti!

Alors, quitte à commencer fort, allons-y gaiement: Sexy Boy, le theme de Shawn Michaels, version chantée par “Sensational” Sherri Martel et composée (entre autres) par Jimmy Hart (je parlerai de lui plus tard dans cet article).
Pour faire court, Shawn Michaels, après avoir quitté The Rockers à la suite  d’un superkick sur Marty Jannetty qui lui a fait traversé une vitre, a une nouvelle gimmick de Heel, narcissique et imbu de lui-même, le Heartbreak Kid. Et comme le principe du narcissisme est de dire à tout le monde qu’il est le plus beau, le fait d’avoir une chanson le faisant pour lui ?
Et rajoutez “Sensational” Sherri Martel, assignée en tant que manageuse pour Shawn Michaels, l’accompagnant sur le ring, comme une potiche. (rôle qu’elle avait eu un temps précédemment avec le “Macho Man” Randy Savage et “The million Dollar Man” Ted DiBiase). Et comme elle est “follement attirée” par “le briseur de coeur” (le rôle des femmes à la WWE dans les années 80…), pourquoi ne pas faire une version où elle en fait l’éloge ?
(note: la première et la version actuelle du theme est chantée par Shawn Michaels lui-même et les choeurs par Sherri Martel.)

Quitte à aller au bout du délire, on va y aller fort avec le Theme du Honky Tonk Man, un “sosie” d’Elvis Presley époque obèse à Las Vegas, et qui chante lui-même son theme, nommé Cool Cocky Bad.
Ce catcheur, recordman du règne le plus long avec le titre de champion intercontinental de la WWE, est managé par Jimmy Hart, qui est à l’origine Chanteur, Auteur, Compositeur et Interprete dans le groupe The Gentrys, originaire de Menphis dans le Tennessee, patrie d’Elvis (lien trouvé avec le Honky Tonk Man) et un autre catcheur, “The King” Jerry Lawler, qu’il aura managé en premier. The Gentrys aura tournée entre 1963 et 1972, à l’époque “Old School Rock‘n’Roll” Et oui, c’est bien le même cité plus haut.

On a écouté un narcissiste latent et un “Elvis Wanna Be”, alors pourquoi ne pas parler d’un catcheur qui s’amuse à provoquer en duel de rimes sur tout et n’importe quoi à n’importe qui ? John Cena, puisqu’on parle de lui, a amené la gimmick du jeune rappeur insouciant et combattant avec son personnage de Thuganomics, porté au sommet avec ce theme, Basic Thuganomics. Oui, c’est quand même du narcissisme car il parle de comment il se sent dans chaque duel, de mots ou de coups, mais bon, on ne lui en voudra pas. Et j’aimerai tellement que cette gimmick revienne pour une durée indeterminée. (et non, je n’ai pas parlé de You Can’t See Me, parce que, non!)
En mention honorable, on peut mettre “R-Truth” Ron Killings, qui rappe réellement sur ses entrées dans chaque shows de catch, Jeff Jarrett qui avait une storyline avec son roadie sur une chanson qu’il n’aurait “soit disant” pas réellement chanté, et qui est un vrai bon musicien, le prouvant à la TNA, les mini concerts sur le ring de “The Rock” Dwayne Johnson, Jeff Hardy qui gratte des cordes en backstage mais qui ne chantera ses themes à la TNA et Insane Clown Posse qui auraient catché à la WCW en plus de leurs activités de rappeurs. dommage, parce qu’on parle des themes de la WWE, et qu’ils meritaient un article dessus.
En espérant vous avoir diverti, je vous retrouve Vendredi Prochain pour une nouvelle playlist, en vous laissant comme indice “on fait comment, pour ambiancer les gens pour annoncer un show?”.
À tres vite!

À Propos de l'Auteur

Nacir

Ajouter un commentaire

Cliquez Ici pour Commenter