News

La TNA se tire une balle dans le pied en créant de nouvelles mesures pour ses catcheurs.

Vous l’avez vu comme nous cette semaine : Nous ne sommes que mercredi et déjà cinq Top Stars de la TNA ont quitté la compagnie. Alors que la fédération possédait plusieurs talents explosifs et au sommet du circuit indépendants, ce ne sont nuls autres que Matt et Jeff Hardy, Drew Galloway, Mike Bennett et sa femme Maria Kaneliss que la TNA a laissé partir. Mais pourquoi les choses se déroulent-elles ainsi ? Et bien vous n’êtes pas sans savoir que c’est désormais la société Anthem qui a repris le contrôle de la compagnie. Dernièrement, c’est une totale réorganisation qui est en train de se dérouler. Et pour cause, voici notamment trois grands axes de réinitialisation qui ont été mis en place dans les nouveaux contrats du personnel.

Tout d’abord, la TNA veut exercer un contrôle absolu sur ses catcheurs, c’est à dire maîtriser tous les bookings des Superstars dans les fédérations indépendantes. Jusqu’à présent, ces dernières étaient libres de proposer des dates au roster d’Orlando et les catcheurs étaient libres d’accepter à leur bon vouloir. Ce n’est désormais plus le cas. Ensuite, sur ces bookings contrôlés par la TNA, les officiels veulent que 25% du salaire perçu par les catcheurs lors de dates dans les fédérations indépendantes, soit reversé à la TNA. Enfin, tout le contrôle créatif revient désormais aux officiels et les catcheurs n’ont plus leur mot à dire sur l’orientation de leurs personnages, leurs styles, les promos etc.

Il est donc évident que cela a fortement déplu aux grandes stars de l’indépendant et que ces dernières ont préféré quitter la compagnie plutôt que de devoir subir ces nouvelles règles contraignantes. A voir maintenant qui seront les prochains à quitter les lieux. A suivre de près.