Quoi De Neuf en France

Tournoi des Poids-Lourds à Nanterre, ou comment l'APC a mis la barre haute pour 2017.

C'était le show qui devait ouvrir la saison 2017 de l'APC, après avoir conclu l'année en beauté avec la venue de la superstar de la TNA DJ-Z (Zema Ion). Et pour cause, l'APC devait prouver que 2017 était l'année où elle confirmerait aux yeux de tous sa suprématie sur la région parisienne. C'est chose faite.

C’était le show qui devait ouvrir la saison 2017 de l’APC, après avoir conclu l’année en beauté avec la venue de la superstar de la TNA DJ-Z (Zema Ion). Et pour cause, l’APC devait prouver que 2017 était l’année où elle confirmerait aux yeux de tous sa suprématie sur la région parisienne. C’est chose faite.

C’est sous la joute de Fabio Constentino que la structure parisienne proposait dans son antre du Studio Jenny le « Tournoi des Poids-Lourds » qui, comme chaque année, réunissait huit catcheurs au physique imposant dans une guerre où le meilleur soulèverait une coupe tant convoitée par tous.

Face au ring, les habitués dans le public ne pouvaient être perdus, retrouvant leurs catcheurs favoris comme Hellmer Lo’Guennec, qui depuis son retour du Mexique est revenu avec un style de catch bien plus développé, alliant puissance, violence mais aussi quelques envolées qui prouvent qu’un luchador sommeille en lui. Mais c’est aussi A-Buck qui était présent, l’actuel Champion de l’APC avec ses 2m et 104 kg. Mais ne vous fiez pas à son physique tant son agilité et sa vitesse d’exécution en font l’une des personnes les plus dangereuses actuellement à l’APC. Ce show fêtait aussi le retour en région parisienne de l’ami de la rédac’, Hugo Pérez, 130 kg, et qui une fois sur le ring parait en peser 90 tant le guerrillero surprend son monde avec son agilité et son style de Luchador, faisant honneur à sa patrie : l’Équateur. Sans oublier les Belges Darkmondo & Mike D et les Néerlandais Angus Mcqueen, Kenzo Richards et celui qui était le favori de Direct Wrestling, Mark Kodiak, dont le physique rappelle l’ancienne Superstar de la WWF (WWE) King Kong Bundy.

Tout était réuni pour offrir au public du Studio Jenny, qui faisait une fois encore salle comble, un tournoi à couper le souffle avec un match final d’une violence sans pareille. Hugo Perez finira par sortir vainqueur pas sans mal face à un Kodiak prêt à tout pour rentrer chez lui avec le trophée, mais aussi après avoir été passé à tabac par un Hellmer frustré d’avoir perdu par disqualification à cause d’un Low Blow alors que ce dernier dominait sa rencontre.

Mais les Poids Lourds n’étaient pas les seuls à être mis à l’honneur ce soir là. En effet l’APC proposait aussi un match de haute voltige où Dick Rivière et Aigle Blanc, deux des talents les plus prometteurs de la compagnie parisienne, étaient mis en confrontation face l’un des plus grands talents de la nouvelle génération française, Senza Volto, dans un Triple Threat à couper le souffle. Dick Rivière, l’autoproclamé « plus beau corps de France », surprendra son monde pour arracher la victoire finale.

S’il y avait encore une once de doute ce show aura prouvé que l’APC mérite son rang de numéro un en région parisienne et surtout que la saison 2017 promet d’être exceptionnelle de par son public toujours aussi chaleureux, sa production sans faute, que ce soit de la sono à la lumière, et le tout accompagné par l’excellent Nadir Mohammedi au micro qui prouve encore une fois que son sens de l’humour, sa répartie et sa joie de vivre font de lui le réel plus qu’il manquait à l’APC pour revendiquer haut et fort sa place de show Numéro Un en région parisienne et faisant de la compagnie chère à Fabio Constantino l’une des meilleures de France.

À Propos de l'Auteur

Johan

Rédacteur en Chef.
Co-Fondateur de www.directwrestling.com.

Ajouter un commentaire

Cliquez Ici pour Commenter