Quoi De Neuf en France

La Tigers Pro Wrestling met à l’honneur le futur du catch dans un show énorme.

S’il y a aujourd’hui quelque chose que l’on peut affirmer, c’est que la Tigers Pro Wrestling est le pilier du catch dans le sud de la France. Alors que la fédération a réalisé une saison de dingue l’année dernière, cette année elle repart de plus belle. Et pour cause, pour le premier show de début de saison, les officiels de la Tigers Pro Wrestling ont tapé fort, mais en prenant selon nous, un pari risqué : La mise en place d’un Tournoi durant lequel huit jeunes talents, encore inconnus du grand public ou alors très peu connus pour certains, allaient s’affronter pour décrocher le nouveau Titre Young Tiger.

Une ligne de conduite basée sur la mise en avant des talents d’avenirs, sortis d’écoles pour certains, alors que d’autres n’avaient effectués que quelques matchs, souvent dans des fédérations nommées comme étant « minimes ». Et s’il y a une deuxième chose que l’on peut affirmer, c’est que très peu de fédérations en France, pour ne pas dire aucune, n’a pris ce risque là. Et pourtant, la Tigers Pro Wrestling l’a fait.

12376630_1736822836538915_412508216916082445_n

Gareth Logan, pur produit ECA, vainqueur de ce tournoi.

Nous étions dans le public de ce show « cobaye ». Assis au premier rang, nous attendions, indécis, pouvant même douter de la qualité de ce qui allait pouvoir nous être proposé. Parce que sur le ring de la TPW, nous étions habitués à voir les plus grands catcheurs, de France, mais aussi de Belgique, d’Angleterre, d’Espagne, de Hollande et d’ailleurs. Alors les premiers commentaires ont vite fusé : « La TPW prend un risque trop gros » ; « Trop peu de têtes d’affiches » ; « J’espère qu’ils vont gérer parce que sinon ça va gâcher la soirée ». Mais tout ceci a très vite cessé, car au fil des matchs, nous avons pris des claques.

Nous ne doutions pas que le Directeur de la Tigers Pro Wrestling ait tiré aux quatre épingles son casting pour ce show. Nous ne doutions pas qu’il veuille nous montrer le meilleur. Nous ne doutions pas qu’avec l’investissement qu’il a fait dans ce nouveau Titre, il comptait beaucoup sur ce show. Et bien toutes ces prises de risques ont payé. Malgré l’air soucieux ou préoccupé qu’il a pu arborer durant certains matchs, lui, comme le public et nous même, avons été ravis de ce spectacle de haut niveau. Vince’NT s’est d’ailleurs exprimé pour Direct Wrestling en exclusivité à ce sujet :

Les jeunes sont vraiment important dans le catch français et il suffit juste de leur donner une chance afin qu’ils montrent de quoi ils sont capables. Ce sont eux qui ont le plus à offrir afin de se montrer. Ils sont motivés et méritent que l’on les mette en avant sur un show entier. Oui pas mal de monde a critiqué mon idée et les mauvaises langues ont dit que ce n’était pas un vrai show etc. Mais au final la salle était remplie et nous avons même dû refuser du monde afin de respecter les normes de sécurité de la salle.
c
Donc quelle conclusion faire à part le fait que le Show était une vraie réussite. J’ai été agréablement surpris par certains, qui reviendront sur presque tous mes shows. Et déçus par d’autres dont on parle beaucoup mais qui ne sont pas à la hauteur des « on dit ». Une chose est sûre, chaque année le premier show de l’année pour la TPW, sera un show Young Tiger. D’ici là, on se retrouve le 18 juin à Marseille pour le prochain show de la TPW avec de très beaux noms. Affaire à suivre et encore merci à Direct Wrestling qui suit la TPW aussi assidûment sur chaque show.

c

Et non, un grand merci plutôt à la TPW. Car ce sont des spots dignes des plus grands, des promos accrocheuses, des gimmick pleines d’avenirs, des physiques prometteur et surtout du catch à un très bon niveau. Le tout couronné par un Main Event intense et à couper le souffle. C’était le 19 Mars dernier et nous languissons le prochain show, car partie comme elle l’est nous savons d’ores et déjà que la saison de la Tigers Pro Wrestling s’annonce énorme.