News

Résultats Complets du show de la Tigers Pro Wrestling du 19.03.16

Huit jeunes loups au sein des Tigres: huit jeunes catcheurs d’horizons différents, mais à la même ambition, se sont livrés une guerre sans merci pour mettre la main sur le nouveau championnat que la Tigers Pro Wrestling mettait en jeu le 19 mars 2016 à l’Espace Saints Anges de Marseille. Et au terme d’une soirée catch de très haut niveau, comme toujours à la TPW, un seul d’entre eux est reparti avec la ceinture Young Tiger autour de la taille. Devant une salle comble et un public en feu, Jefferson et Vince’NT, les deux visages de la TPW, ont quant à eux offert un match d’anthologie dont on parlera encore longtemps dans la cité phocéenne.

Présentateur: Axel Piperaux
Arbitre: Yann Le Kersaudec

Match 1 – Tournoi pour déterminer le premier champion Young Tiger – Quart de Finale: Roberto Hoppus bat Zaeken en 5 minutes 19 (Roll-up).

Coupant la parole à la présidente de la TPW qui souhaitait s’adresser aux fans présents, Zaeken s’est rapidement mis le public à dos en invectivant tour-à-tour Marseille et ses adversaires de la soirée. Face à lui, le prometteur et explosif Roberto Hoppus, pur produit du dojo TPW, a su trouver du soutien dans un match contre un Zaeken plutôt brutal et pas toujours très porté sur le règlement. Mais le « petit piment » marseillais a su déjouer les tactiques de son adversaire pour le surprendre avec un Roll-up et se qualifier pour le tour suivant.

Match 2 – Tournoi pour déterminer le premier champion Young Tiger – Quart de Finale: Gareth Logan bat Ismael Meziane en 51 secondes (Superkick).

Ismael Meziane n’est pas un nom inconnu des amateurs du neuvième art puisqu’il est l’auteur de « Nas Poids Plume » (éditions Glénat), une bande dessinée sur un jeune garçon qui se lance dans les sports de combat. A l’instar de son petit personnage dessiné, Ismael s’est initié au catch et a souhaité participer au tournoi Young Tiger. Espérons que son niveau entre les cordes égale un jour son coup de crayon, car à Marseille, son inexpérience et sa naïveté l’ont vu succomber à un Superkick dévastateur du colosse Gareth Logan, qualifiant ce dernier pour le tour suivant en moins d’une minute.

Match 3 – Tournoi pour déterminer le premier champion Young Tiger – Quart de Finale: Crixus bat Jordy Style en 9 minutes 54 (Superkick).

Peut-être la grande révélation du tournoi, le gladiateur Crixus a su rallier le public à sa cause et impressionner les fans marseillais par son physique et ses prouesses entre les cordes. Pour avancer au tour suivant, il lui a cependant fallu dompter la bête Jordy Style, plus agressif et puissant que jamais. Si Jordy Style progresse de gala en gala, il lui manque cependant l’étincelle de lucidité qui lui permettra de viser encore plus haut. Crixus, quant à lui, après avoir tenté à plusieurs reprises de soulever Jordy a fini par le mettre au tapis et le terrasser avec un Superkick.

Match 4 – Tournoi pour déterminer le premier champion Young Tiger – Quart de Finale: Diego Frost bat Adonis en 7 minutes 58 (Tornado DDT).

Une des nouvelles têtes les plus en vues dans le catch français, Diego Frost s’est mesuré au grec Adonis, qui n’était pas venu pour faire de la figuration et l’a bien fait comprendre au précurseur du mouvement « Hard Style » par quelques coups et prises bien senties. Perdant cependant trop de temps à se plaindre d’un arbitrage pourtant parfaitement impartial, Adonis a été surpris par la dextérité et la résistance de son adversaire qui l’a mis au tapis avec un Tornado DDT pour rejoindre le dernier carré.

Match 5 – Tournoi pour déterminer le premier champion Young Tiger – Demi-Finale: Gareth Logan bat Roberto Hoppus en 6 minutes 25 (Future Shock DDT).

Gareth Logan a eu un combat de premier tour relativement facile, et cela l’a avantagé face à un Roberto Hoppus moins en forme. Le natif de Marseille a pourtant tout tenté pour déstabiliser le brutal Logan, mais ce dernier a rapidement terrassé son adversaire avec un Future Shock DDT.

Match 6 – Tournoi pour déterminer le premier champion Young Tiger – Demi-Finale: Diego Frost bat Crixus en 10 minutes 57 (Roll-up).

Deux favoris de la foule se rencontraient dans cette demi-finale. Crixus, plus massif et athlétique que son jeune rival, faisait jouer sa puissance et sa technique, mais Diego Frost refusait de se laisser vaincre et profita d’une erreur stratégique du gladiateur, ratant un Moonsault du haut des cordes, pour surprendre le Gaulois avec un Roll-up lui ouvrant les portes de la finale. Une rencontre au terme de laquelle les deux hommes se sont serrés la main en guise de respect mutuel.

Match 7 – Tournoi pour déterminer le premier champion Young Tiger – Finale: Gareth Logan bat Diego Frost en 7 minutes 05 (Future Shock DDT) et devient le premier champion Young Tiger.

Sous les yeux du champion Strong Style, Ragnar Rok, Gareth Logan et Diego Frost se sont livrés un combat acharné pour tenter de mettre la main sur la ceinture Young Tiger. Diego Frost avait eu cependant un parcours beaucoup plus difficile et son adversaire, nettement plus grand et lourd que lui, ne comptait pas lui faire de cadeaux. Pourtant, le « Hard Styler » a tout tenté, se jetant même sur Logan depuis l’intérieur du ring alors que son adversaire était à l’extérieur. Mais à bout de forces, Diego Frost s’est incliné face à Gareth Logan qui remportait ainsi le tournoi et devenait le premier champion Young Tiger. C’est alors que Ragnar Rok décida de quitter son poste d’observateur pour venir confronter Gareth Logan. Cela valait au colosse franco-islandais de se faire acclamer par le public, chose inhabituelle pour le patron. Mais c’était mal connaître Ragnar, qui subitement releva Diego Frost, lequel se remettait péniblement de son combat, pour lui porter un TKO absolument dévastateur, avant de prendre le micro et insulter copieusement le public marseillais.

Match 8 – Pas de vainqueur entre Vince’NT et Jefferson au bout de 27 minutes 23 (double KO).

Pour clôturer en beauté cette grande soirée catch, les deux meilleurs élèves de Marc Sébire, devenus stars du circuit français, s’affrontaient dans un match qui outre son enjeu (le gagnant se méritant une place dans le prochain combat pour le championnat Strong Style, qui verra Ragnar Rok défendre également son titre contre Peter Fischer dans le même combat), avait une dimension toute particulière, mêlant respect mutuel et volonté de prouver sa valeur et sa supériorité. Et autant dire que le combat a tenu toutes ses promesses. Epoustouflant, incroyable, les termes semblent faibles pour décrire l’action de ce match, qui a vu chacun des deux piliers de la TPW donner le meilleur de soi-même. Au point qu’en désespoir de cause, les deux catcheurs en venaient à subtiliser les prises de finition de leur adversaire (un 360 Kick pour Jefferson, et un Jeffman Suplex pour Vince’NT) pour tenter d’enfin obtenir le compte de trois. Mais à tout donner et à tout tenter, les deux Tigres ont épuisé leurs ressources et au bout de près d’une demi-heure d’une lutte féroce, l’arbitre ne pouvait que constater leur incapacité à se relever et procédait à un double décompte au sol, laissant ce duel sans vainqueur, au grand dam d’un public chauffé à blanc. Et si les Marseillais avaient pris le parti de Vince’NT ce soir-là, ils ne purent que montrer leur admiration également envers Jefferson à l’issue du match, les deux catcheurs étant finalement tout aussi méritants des compliments l’un que l’autre. Mais la question reste posée: qu’adviendra-t-il du match pour le championnat Strong Style? Une chose est certaine: il ne faudra pas manquer le prochain événement de la TPW pour en savoir plus!

À Propos de l'Auteur

Luc

Chargé de Communication.
Co-Fondateur de www.directwrestling.com.

Ajouter un commentaire

Cliquez Ici pour Commenter