En français Interviews News

Jimmy Gavroche revient donner des gifles en France et passe par Direct Wrestling.

Gavroche. Si ce nom vous dit vaguement quelque chose, ce n’est sûrement pas pour des histoires de Révolution Française ou de Misérables. Loin de ça. Ce nom appartient au catch, et plus précisément à Jimmy. Jimmy Gavroche. Oui, avec une intro à la James Bond, nous vous mettons directement dans le vif du sujet. Car si beaucoup ont pu dénigrer le catch français et ses catcheurs d’opérette, vous le savez, chez Direct Wrestling, nous ne mangeons pas de ce pain là. Les mecs que nous recevons chez nous, c’est qu’ils en valent la peine, et je pense pouvoir dire que nous l’avons prouvé jusque là. Et Jimmy Gavroche est l’un de ces catcheurs, un de ces gars que l’on voit entre les cordes et auprès duquel nous n’hésitons pas à dire que nous sommes français et fans de catch.

Après une longue absence sur note territoire, Jimmy revient sur l »Hexagone pour notamment intégrer le roster de la Fédération Française de Catch Professionnel, présidé par Marc Mercier. Et à cette occasion et en exclusivité pour la rédac’, Jimmy est venu se confier auprès de Direct Wrestling.

FotorCreated

Direct Wrestling : Hello Jimmy, merci d’être venu nous voir à la rédac’. Commençons par le début si tu veux bien. Pour nos lecteurs et les fans de catch qui ne te connaissent pas ou peu, peux tu nous dire quand as tu commencé le catch et pourquoi ?

>> Jimmy Gavroche : Hey bah déjà bonjour à tout le monde. J’ai toujours été un méga fan de catch, je me levais à 6:45 le samedi pour mes 45 minutes de la semaine. Mais j’ai commencé par le judo, j’ai même été jusqu’à la ceinture noire 2ème dan. Mais je voulais être catcheur et de toute façon j’étais trop violent pour les arts martiaux et j’avais envie de quelque chose de plus intense, de plus extrême. Du coup j’ai commencé à m’entraîner en France puis j’ai continué au Canada et aux USA.

Direct Wrestling : Entre nous, juste entre nous hein, pourquoi cette casquette et ce nom de Gavroche ? 

>> Jimmy Gavroche : Pour la French Touch man !! Plus sérieusement Gavroche c’est LE personnage qui1510346_10203064332438782_1109937868_n n’abandonne jamais, dans l’histoire il faut lui tirer dessus 4 fois pour l’abattre. C’est un message pour tous mes adversaires : je n’abandonne pas parce que je suis fatigué, j’abandonne lorsque je suis mort (ça m’a fait rire d’apprendre récemment que c’était la devise du centre d’entraînement TNA)

Direct Wrestling : Tu es reconnu en France mais particulièrement en Hollande où tu y as fait carrière. Comment cette opportunité t’est arrivée ?

>> Jimmy Gavroche : Après quelques années à catcher partout en France, les portes de l’international se sont ouvertes. Déjà dans pas mal de pays d’Europe, puis au Canada et USA, et plus récemment en Afrique et en Asie. La Hollande, la Belgique et l’Allemagne me proposent beaucoup de bookings maintenant, j’imagine que le public de là bas aime me voir démolir leur catcheurs nationaux (ce que je fais avec beaucoup de plaisir) mais j’ai toujours beaucoup de demandes d’un peu partout.

Direct Wrestling : On en doute pas ! Et selon toi, quelle est la différence majeure entre le catch français et hollandais d’après ton expérience ?

>> Jimmy Gavroche : En France il arrive souvent de tomber sur des bons catcheurs, en Hollande c’est tout le temps. Le niveau est super élevé, les catcheurs s’entraînent beaucoup et tu n’as pas le droit de te relâcher, surtout si tu veux rester au top !!

Direct Wrestling : Et justement, pour continuer à montrer que tu en as sous le pied, tu rejoins actuellement la FFCP et la Tournée des Gladiateurs de Marc Mercier. Quel est ton but en rejoignant cette structure ?

>> Jimmy Gavroche : Il y a une ceinture qui s’appelle Championnat FFCP, mon but c’est ça et c’est tout. Je conseille à tous ceux qui voudront m’en empêcher de d’abord prendre des photos, ça leur fera des souvenirs de quand je ne les avait pas encore massacré.

Direct Wrestling : En parlant de massacre, en 2016, nous t’avons vu déjà deux fois en France. Pour l’APC face à Hellmer, puis pour Ouest Catch face à Senza et le tout dans deux très bon match. Entre ça et la FFCP, nous pouvons nous attendre à te voir en France pour un petit moment ?

>> Jimmy Gavroche :Je catche quasiment tous les week ends et j’ai des demandes venant des 4 continents. Je ne fais pas de préférence sur mes destinations et je vais là où on me demande, même si j’aime toujours retourner distribuer quelques baffes dans mon pays d’origine.

12065818_402540663270043_569482887005374503_n

Direct Wrestling : En ce moment, mis à part les baffes, quels sont tes projets pour les mois ou années à venir ?

>> Jimmy Gavroche : La WWE m’a à nouveau proposé de participer à un Try Out dans un mois, je suis entrain de voire avec mes entraîneurs (les Dudley Boys) si c’est le bon moment pour y retourner ou s’il vaut mieux attendre.

Direct Wrestling :  Rien que ça. Mais en attendant les USA, quelque chose se joue en Europe pour toi. Après 13 ans de dur combat dans plus de 20 pays, tu es enfin qualifié pour la demi-finale du championnat d’Europe. Qu’est ce que ça te fait vivre ? Tu te vois en tant que Champion d’europe ?

>> Jimmy Gavroche :La ceinture de champion d’Europe est très ancienne, elle a été porté par des grands catcheurs comme Bernard Vandamme ou Cybernic Machine et elle a été défendue dans tous les pays du continent. Lorsque tu la gagne tu devient un des plus gros internationaux du moment, et crois moi après ma victoire dans 2 semaines on va faire une grosse fête en France, d’ailleurs tout l’monde est invité.

12004889_10207960989932159_6467398582556218898_n

Direct Wrestling : Et tu peux compter sur nous pour mettre le feu. Sinon, le mec que tu as le plus envie d’affronter en France actuellement ?

>> Jimmy Gavroche : Il y a beaucoup de très bon catcheurs en ce moment sur le circuit français. Des gars que j’ai déjà affronté dans des matchs de fou furieux comme Hugo Perez, Tristan Archer, Senza Volto ou Gianni Leone. Aujourd’hui les prochaines fesses que j’aimerais bien botter sont celles de Peter Fischer, et je lui conseille de tout de suite aller acheter de la crème parce que ça va faire mal !!

Direct Wrestling : C’est un bon ami à nous, on lui passera le mot, il en sera ravi ! Un dernier mot ?

>> Jimmy Gavroche : Les gars il y a des tonnes de bons catcheurs et de bonnes promos en France (FFCP, APC, Ouest Catch…) N’hésitez jamais à aller voire un show lorsque vous l’pouvez. Et si vous m’y croisez, yes je mords !!


Une entrevue réalisée par Grems pour Direct Wrestling.

>> REVIVEZ NOTRE DERNIERE ENTREVUESturry Prend Les Rennes De La Rédac’ De Direct Wrestling.

À Propos de l'Auteur

Luc

Chargé de Communication.
Co-Fondateur de www.directwrestling.com.

Ajouter un commentaire

Cliquez Ici pour Commenter