News

[RESULTATS] La Tigers Pro Wrestling ou comment un match peut voler le show.

Comme chaque année, la Tigers Pro Wrestling, avec le soutien du Foyer d’Education Populaire d’Alzonne, retourne en terres audoises aux premiers jours de l’automne. Dans un événement de haut niveau une fois encore, les Tigers ont sorti leurs griffes et conquis un public décidément toujours aussi friand du Strong Style, avec en point d’orgue, un combat entre Senza Volto et Vince’NT qui a coupé le souffle à chacun des spectateurs présents.

Présentateur: Axel Piperaux

Arbitre: Jérémy Grand

Match 1: Christianium bat Blake Andersen en 10 minutes 38 (coup de ceinture).

Toujours invaincu à la TPW, Christianium avait un défi de taille dans un combat qui l’opposait à Blake Andersen, rien de moins que l’actuel champion de la BWS en Belgique. Le Congolais, toujours aussi bavard et sûr de lui, compensait sa différence de taille par des attaques vives et percutantes. Pourtant, Blake Andersen parvenait à calmer les ardeurs de « Mr 2-4-3 » avec de puissants coups. Cependant, alors que Blake Andersen s’élançait dans les cordes pour une manoeuvre acrobatique, Christianium saisissait l’arbitre, s’en servant comme bouclier humain. L’officiel, assommé, ne pouvait faire le tombé victorieux de Blake Andersen sur le « Surréaliste ». Tentant de le réveiller, le Belge ne voyait pas Christianium s’emparer de la ceinture de championnat de la BWS et lui asséner un solide coup. L’arbitre, reprenant ses esprits, fit alors le compte de trois en faveur d’un Christianium opportuniste et tricheur, mais une nouvelle fois victorieux. Après l’affrontement, Christianium s’emparait du micro pour lancer un défi à Senza Volto. A ce jour, aucun catcheur n’a répondu aux provocations du Congolais, et il reste à voir si le Guerrier du Peuple sera intéressé pour se mesurer à celui-ci.

Match 2 : Championnat Féminin de la FRPW: Eva Summers bat Eloanne par disqualification en 5 minutes 39 (arrêt de l’arbitre suite à un étranglement dans les cordes non cassé au bout de cinq secondes).

Après sa victoire à Marseille, la jolie Eva Summers avait une opportunité en or de ravir la ceinture à Eloanne, bientôt championne depuis un an. Attaquant le match à vive allure, la brune faisait tourner la tête du Bulldozer Bordelais. Cette dernière ralentit alors Eva Summers en la mettant au tapis et en la malmenant, profitant de son net avantage de gabarit. Mais la championne, trop sûre d’elle peut-être, ou voulant punir Eva Summers, passa trop de temps à étrangler la Parisienne avec les cordes. Excédé par ses agissements, l’arbitre décida de disqualifier Eloanne, au grand dam de cette dernière, qui extériorisa sa colère sur Eva Summers après la fin de l’affrontement.

Match 3 : Championnat Strong Style de la TPW: Jefferson bat Ragnar Rok par disqualification en 9 minutes 19 (arrêt de l’arbitre suite à l’intervention d’Eloanne).

Cinq mois après leur dernier affrontement, qui avait vu Ragnar Rok vaincre Jefferson pour devenir champion, les deux hommes se retrouvaient dans un match où la ceinture était une nouvelle fois en jeu. Les spectateurs étaient nettement du côté de Jefferson, scandant « Jeff Champion » à de multiples reprises. De son côté, le « Patron » avait le renfort de sa compagne Eloanne, qui profitait de quelques distractions pour passer à tabac Jefferson. Le pilier de la TPW a malgré tout fait preuve de son courage hors normes en résistant aux assauts du colosse franco-islandais et il s’en est fallu d’un cheveu pour qu’Alzonne soit le théâtre du couronnement d’un nouveau champion, Jefferson ayant placé sa Jeffman Suplex; Eloanne, ne l’entendant pas de cette oreille, se précipita pour casser le tombé de Jefferson, ce qui valut à Ragnar Rok d’être immédiatement disqualifié. Le couple s’attaqua alors à Jefferson, jusqu’à l’intervention d’Eva Summers qui surgit des vestiaires pour épauler le natif de Bar-Le-Duc. Furieux, les représentants de la FRPW lancèrent un défi pour un combat mixte par équipe, que Jefferson et Eva Summers s’empressèrent de relever.

Match 4: Vince’NT bat Senza Volto en 20 minutes 44 (360 + Death Valley Neckbreaker).

A en perdre la voix et la raison… Le duel entre le « King Of Kick » et le « Guerrier du Peuple » a tenu toutes ses promesses, et bien plus encore. Deux hommes qui se respectent et s’apprécient, de la haute voltige, du Strong Style: les ingrédients d’un combat majeur qui a tenu en haleine les spectateurs présents à Alzonne. A plusieurs reprises, le gain de la victoire aurait pu aller à un des deux hommes, tant les coups ont été percutants, les manoeuvres dangereuses et les impacts dévastateurs. Aux prouesses acrobatiques de la sensation masquée répondaient les coups de pied percutants de Vince’NT. Dans les airs, sur le ring, à l’extérieur, le champ de bataille était partout, et au terme d’un match époustouflant, c’est Vince’NT qui a empoché le gain de la victoire avec un combo dévastateur 360 Kick/Death Valley Neckbreaker. Un match qui a valu aux deux hommes une véritable ovation. Après l’affrontement, Vince’NT, rendant hommage aux qualités de son adversaire et néanmoins ami, a affirmé que Senza Volto était devenu un incontournable de la scène catch, et a dédié son combat à son ami Jérôme Pourrut, fondateur du magazine Planète Catch, avant de rappeler que c’est à Alzonne qu’il avait fait ses débuts il y a trois ans et qu’il remerciait tous ceux qui le suivaient et qui faisaient de la TPW ce qu’elle est aujourd’hui.

Match 5: Jefferson & Eva Summers battent Ragnar Rok & Eloanne en 11 minutes 49 (Top Rope Splash d’Eva Summers sur Ragnar Rok).

Jefferson et Eva Summers, équipe de charme et de choc, ont profité de l’occasion qui leur était donnée pour prendre leur revanche sur le duo infernal de Ragnar Rok et Eloanne. Ces derniers, peu enclins à la galanterie, ont d’abord malmené Eva Summers, qui a notamment souffert aux mains du champion Strong Style, avant de cibler leurs efforts sur Jefferson. Mais à trop sous-estimer la résilience de leurs deux adversaires, les champions ont vu le gain de la victoire leur échapper, après que Jefferson ait placé son Meteor sur Ragnar Rok, puis qu’Eva Summers s’élance du haut des cordes pour assommer définitivement le « Patron ». Une victoire saluée comme il se doit par le public local, qui concluait une nouvelle excellente soirée catch à Alzonne.

À Propos de l'Auteur

Luc

Chargé de Communication.
Co-Fondateur de www.directwrestling.com.

Ajouter un commentaire

Cliquez Ici pour Commenter