Chroniques

#ChroniqueCatchesque | #1 Phillip Brooks, ou comment CM Punk est devenu le mal-aimé

 

1509027_424391884396507_923614778039238489_n

 

Soutenu, incompris, encouragé, détesté, soulagé, abandonnés. C’est globalement les mots qui entourent le départ de CM Punk. Qu’on l’aime ou le déteste, CM Punk a été au centre des intérêts de n’importe quel fan de catch durant cette année. Avec maintenant plus de recul, avec des idées plus claires, avec des faits réels, avec des déclarations officielles, j’ai décidé de revenir d’une autre manière sur l’affaire qui, en 2014, a secoué le monde du catch.

Il a fallu du temps au gamin de Chicago pour se faire sa place ne serait-ce que dans les vestiaires de la WWE. Jugé comme rookie, trop prétentieux, Punk s’est pourtant donné corps et âme pour la fédération. Premières feuds en tant que mid-carder, revêtissant le rôle d’un gourou Straight Edge par exemple, laissant le public dans ce qu’on pourrait appeler une sorte d’indifférence. Car c’est après ça que CM Punk a commencé a intéresser. Et pour cause, les scénaristes de la WWE ont fait entrer Punk en rivalité avec le grand chouchou du public, Jeff Hardy.

Il a alors fallu peu de temps pour qu’il soit détesté. En tant que chef de la New Nexus, CM Punk a de nouveau fait parler de lui, où là aussi, son personnage a été fortement hué. Mais connu comme quelqu’un de persévérant et de franc, Punk a fait comprendre a qui voulait bien l’entendre qu’il méritait mieux que ça, et n’a pas hésité à refuser des scripts que les bookers avaient préparé pour lui.

C’est en 2011 que tout changera. Une fameuse PipeBomb, laissant les fans songeurs, admiratifs je dirais même. Une nouvelle ère qui débute pour les fans. Ces fans se laissant emporter par la révolution Punk, son mouvement anarchiste et son renouveau. Le printemps de la WWE, c’est le nom que l’on aurait pu donner à cette ère. Des fans tellement emballés qu’ils en ont oublié que cela n’était qu’un angle parmi tant d’autres. Mais ce discours sonnait tellement vrai. Car lorsque l’on connait Punk, on sait qu’il aurait pu dire ça dans la vraie vie, et que cela aurait eu le même impact sur la WWE.

Tout s’enchaîne trés vite par la suite. Son départ de la WWE avec la ceinture sur les reins, son retour triomphal, 434 jours, un combat à WrestleMania contre l’Undertaker, un début de rivalité contre l’Autorité, le numéro 1 au Rumble et enfin, le néant.

Depuis, bon nombres de chroniques d’autres sites ou pages ont évoqué les raisons de son départ. Je ne veux même pas en parler ou en entendre parler. Non. C’est beaucoup trop simple de raisonner comme ça. Punk a quitté la fédération, et cela a eu son impact. Sur la WWE comme sur les fans. Alors comment l’homme qui a fait briller tellement de regards lors de ses combats est devenu un homme déchu dans l’esprit des fans.

Ce que beaucoup de fans ne veulent pas admettre, car c’est inimaginable pour eux, est la chose suivante. Les fans et le catch ne manquent pas à CM Punk. C’est un fait indiscutable et qui semble irréaliste pour l’Univers de la WWE. Car les fans pensaient qu’il aurait besoin d’eux, mais la vie a montré que non. Pas un regard en arrière, une main tendue ou un adieu digne de ce nom. Et c’est ce qui a entrainé la chute de CM dans l’esprit des fans. Une trahison. Purement et simplement. Et lorsque son public a compris qu’il ne reviendrait pas, les chants à sa gloire ont cessé, les messages de soutien ont disparu, CM Punk n’était plus un héros.

Lâche, non professionnel, irrespectueux, jaloux, dégueulasse. Ce sont les termes plus fréquemment employés dorénavant.

Trop de fans n’ont pas compris qu’une Superstar ne nous appartient pas. CM Punk plus qu’un autre n’a aucun tatouage dans l’oreille où y est inscrit son nom, ni un collier autour du cou. Un catcheur n’est pas un produit dont on fait ce que l’on veut, qu’on adore puis l’on jette. Et si pour beaucoup le manque de professionnalisme de sa part, dans le fait qu’il n’ai pas achevé son contrat, ou qu’il n’ai pas pushé un autre jeune talent, est devenu le principal argument contre lui, CM Punk a simplement délaissé tout cela.

Il fait partie des ces hommes qui ont préféré placer leurs avenirs dans leurs mains et profiter de la vie à leur manière, plutôt que regarder leurs passés en se disant qu’ils n’ont pas su profiter. Et c’est son droit le plus légitime, et il l’a annoncé déjà depuis un moment dans diverses interviews.

Alors quoi que l’on en pense, qu’on l’aime ou le déteste, qu’il nous ait déçu ou non, qu’il reste en haute estime dans l’esprit des fans ou non, Punk nous a offert les plus jeunes et belles années de sa vie, de grandes rivalités, des matchs incroyables, et aujourd’hui, les fans doivent comprendre que CM Punk n’est pas responsable de nos vies, que c’est à nous de tourner la page et d’en écrire une autre.

 

Publié par #Grems

À Propos de l'Auteur

DirectWrestling

Ajouter un commentaire

Cliquez Ici pour Commenter