Interviews

Tom La Ruffa nous fait part de son expérience sur et en dehors du ring!

Que ce soit sous le nom de Sylvester Lefort à NXT, de Basile Baraka à la TNA, ou simplement Tom La Ruffa, il n’est plus un inconnu pour personne. Revenu multiplier les dates en Europe depuis quelques temps, il a accepté de répondre à quelques questions pour nous.

Merci d’avoir accepté de répondre à nos questions. Tout d’abord, la question d’usage sur la WWE et la TNA: qu’est-ce que cela fait d’être l’un des rares français à avoir foulé le ring des deux plus grandes compagnies américaines?

Tom La Ruffa: Eh bien en prenant du recul, et en mettant de côté le fait que ce furent les ambitions de presque toute une vie qui se réalisaient, je dirais que ça a changé à tout jamais mon regard sur le milieu. Quand tu as vu comment se passaient l’écriture, la préparation et le déroulement de Raw, Smackdown ou même Wrestlemania 30, je ne pourrai plus jamais regarder le produit WWE (ou TNA) de la même façon, d’autant plus aujourd’hui où 75% du roster WWE est constitué de mecs ou de femmes avec qui j’ai catché ou avec qui je me suis entrainé. C’est un peu comme si tout cela n’avait plus de magie pour moi. Est ce une bonne chose? OUI. Totalement. Car cela me pose bien les pieds sur Terre. Je sais ce qu’il faut faire pour réussir là-bas, car j’y ai été. Et si jamais j’ouvre une école de catch, je serai qualifié pour enseigner a mes élèves les bases que l’on enseigne au Performance Center…

Beaucoup t’ont découvert avec ton parcours dans ces deux fédérations, mais il ne faut pas oublier qu’avant ça, tu as catché pendant plusieurs années en France, notamment au sein de la Wrestling Stars. Pendant ton absence, la scène française a changé. Comment cela a-t-il été de devoir s’y adapter de nouveau, et quels sont les changements notables à tes yeux ?

Tom La Ruffa: Bonne question… Même depuis la Floride, j’essayais toujours de rester en contact avec la scène française. Après tout c’est grâce à elle que j’ai pu avoir le niveau de catch nécessaire pour attirer l’attention de la WWE, donc j’y resterai toujours fidèle. Le principal changement que j’ai constaté c’est la baisse quasi générale du prix de vente de plateau. En France, peu de personnes veulent vraiment se mouiller a faire de la production de gala (c’est a dire tout financer de sa propre poche (pub, location salle/ring, défraiements catcheurs, etc) et espérer faire de l’argent sur la somme totale des entrées). Donc le schéma général en France, repris a droite et a gauche, est la vente de plateau de catch. Or de plus en plus de promotions voient le jour et baissent constamment les prix de vente de shows car la plupart visent la quantité plutôt que la qualité. Si bien qu’au final il leur est de plus en plus difficile de payer les voyages catcheurs (notamment des billets d’avion depuis Nice par exemple lol), et j’ai même entendu des histoires d’horreur comme quoi certains catcheurs payeraient eux-mêmes leur voyage pour catcher… Ceux là vaut mieux pas que je les croise car ce sont des gens comme ça qui démolissent le job… Après certes il y a de plus en plus de jeunes catcheurs français qui se démarquent et montrent de la motivation. Et c’est très bien, car au final, la “beauté” de ce business c’est que c’est la loi de la sélection naturelle: seuls les plus forts et les plus bosseurs durent et survivent. Comme on dit souvent a la WWE, ce business est un marathon et non un sprint. Le temps révèle toujours les valeurs sûres…

Depuis ton retour, tu n’es pas présent que sur les ring français. Tu reviens tout juste d’Italie par exemple, et tu t’es également illustré récemment lors du 1er tour de la Pro Wrestling World Cup organisée par la fédération montante au Royaume Unis, la WCPW. Cependant, tes activités ne se résument pas au monde du catch. Tu as ainsi participé à un certain nombre de casting pour la télévision, ce qui n’est pas toujours bien accueilli par les fans de catch. Qu’as-tu à répondre à ces détracteurs?

Tom La Ruffa: Oh tu sais si j’ai bien appris une chose sur internet c’est que tu ne plairas jamais a tout le monde. Pire encore, certaines personnes semblent apprécier “troller” c’est à dire déverser constamment du négatif ou de la haine gratuitement, sans chercher a comprendre le comment du pourquoi.. Je me rappelle un jour Nia Jaxx/Lina m’avait montré son twitter et la quantité de critiques nauséabondes qu’elle recevait tous les jours, notamment sur son physique… Sérieusement, quelle espèce de petite merde peut se permettre de critiquer une femme aussi adorable qu’elle sur une chose comme son physique??? Sérieusement. Donc bref, j’ignore ces détracteurs, car ils ne font que critiquer pour le simple fait de critiquer. Je ne serai jamais un suce boule pour plaire a tout le monde, et dans le fond, c’est peut-être ça qui ne plait pas.

Tu travailles également en tant qu’acteur. Quels sont les projets sur lesquels tu es en ce moment ou que nous pourrons bientôt découvrir ? Également, penses-tu que tes apparitions, que cela soit à la télévision ou dans des métrages, ont un impact positif sur l’image du catch auprès du grand public?

Tom La Ruffa: Oui, en effet, petit a petit je fais quelques pas devant les cameras en tant qu’acteur. C’est une vocation que j’ai découverte lors de mes années a NXT au Performance Center où Dusty Rhodes faisait prendre a la classe promo avancée des cours d’acting avec un ami a lui, Howard Fine, qui coache entre autre Brad Pitt ou Will Smith… rien que ça !! J’ai vite accroché car le micro était mon point fort a cette époque, de part mes blessures au genou, et je me suis toujours dit qu’une fois “libéré” des contraintes contractuelles de la WWE, j’essaierai de me lancer là-dedans. J’ai déjà tourné deux courts-métrages, dont l’un sera publié a la rentrée. Il est intitulé “Muscle Buster” et j’y ai un rôle…”sur mesure”, écrit et réalisé par le groupe La Machine A Fumée (voir leur page facebook). Et cet été on a fini de tourner un court voire plutôt moyen métrage : Ragnarock N Roll (voir page FB) mélangeant les univers Vikings et du Rock n roll. Les lieux de tournages, le scenar et l’équipe étaient TOP. Il devrait sortir a la fin de l’année et faire le tour de divers festivals de court-métrages a travers le pays. J’ai fait aussi pas mal de figuration maintenant, notamment dans la série Riviera qui a cartonné au Royaume Uni… Espérons que mon rôle d’homme de main revienne dans la saison 2 haha!

Si je pense que ces apparitions ont un impact positif pour le catch? Ben déjà moi ça me plait de faire ça, donc c’est un peu l’essentiel loool. Si on devait se soucier de l’image du catch en France, 75% des “acteurs” de ce business devraient tout arrêter alors… Mais pour vraiment te répondre, comme je l’ai dit dans une récente interview, les retours de mes passages TVs ou au cinésont toujours les mêmes : les gens respectent mon parcours, ma personnalité, mon éthique de travail et ma sincérité. Donc je pense que oui ça contribue a améliorer un peu l’image du catch en France, sachant que pour beaucoup, on reste des “guignols qui font semblant de se taper sur un ring”…

Pour finir, revenons sur tes apparitions à venir sur les rings français. Le 9 septembre, tu seras présent au show de Ouest Catch à Quédillac, où tu feras face à Géno Cyd. J’ai récemment pu recueillir ses déclarations, dans lesquelles il affirmait, je cite, ” je peux te dire qu’avec les lariats et les patates que je vais lui envoyer, il aura l’impression de catcher contre un autobus !“. As-tu des commentaires à nous faire part sur ce sujet?

Tom La Ruffa: J’ai lu ses déclarations… La pression va être de son côté.
Comme il le dit lui même c’est pas tous les jours que tu affrontes un français avec mon parcours…
Est-ce que pour autant je prends ce match a la légère? Non. Ce sera mes débuts pour Ouest Catch, et je compte bien complètement éclipser la concurrence. C’est ce que j’ai toujours fait, avec brio, et ça sera pareil le 9 septembre. Geno Cyd sera juste le premier.

 

C’est sur ces mots que nous laissons Tom La Ruffa, que nous remercions de nouveau pour ces réponses. N’hésitez pas à suivre son actualité sur Facebook et Twitter. L’ensemble des informations relatives au show à venir à Quédillac sont disponible sur leur page Facebook.

error: Suite à plusieurs plaintes, le clic-droit est désormais activé.