À la rencontre de News

“Reste humble et entoure toi des meilleurs”, rencontre avec Amazio.

Il ne sera compliqué à aucun fan de catch français de citer les plus grands noms de ce milieu. Tristan Archer, Tom La Ruffa, Pauline, Peter Fischer et tant d’autres. Mais tous autant qu’ils y sont, ces catcheurs ont bel et bien été débutants puis jeunes catcheurs devant trouver sa place.

Aujourd’hui Direct Wrestling veut faire parler un petit peu plus certains de ces jeunes catcheurs, aux débuts de carrière prometteurs mais pas encore têtes d’affiches des plus grands shows. Ils viennent des quatre coins de la France, ont déjà débuté leur parcours, ont déjà voyagé pour certains, ont déjà été titrés pour d’autres.

Ils sont la jeune génération du catch français, ils sont les catcheurs moins connus de la France entière et ils sont venus parler d’eux un petit peu plus au près de la rédaction. Aujourd’hui c’est Amazio, pur catcheur FRPW, qui est venu se confier à nous et se livrer sur son parcours.

.
Salut Amazio, à tous les fans qui ne te connaissent pas, pourrais-tu te présenter ?
.
Amazio : Bonjour à tous, dans le sud-ouest je suis connu sous le nom d’Amazio. Je suis issu de la FRPW (près de Bordeaux). Si vous ne me connaissez pas c’est probablement car je n’ai que 20 ans et que je suis encore “qu’un petit nouveau” dans le paysage du catch français.
 .
Comment es-tu arrivé dans le monde du catch ?
 .
Amazio : Le monde du catch a fait partie intégrante de mon enfance. On regardait ça en famille chaque semaine. Le catch m’a ensuite toujours attiré, et j’ai gardé le rêve d’en faire en ligne de mire. Cependant, partout où ma famille s’installait, il n’y avait aucune école de catch. J’ai donc fait mes armes au judo et à la boxe pendant de nombreuses années. Ensuite j’ai débarqué dans le sud-ouest et le centre de formation de la FRPW m’a accueilli.
 .
Quel a été ton parcours depuis tes débuts ?
.
Amazio : Au centre de formation de la FRPW, j’ai travaillé dur pendant 1 an au contact de catcheurs comme Ragnar Rök, Ben Thundersky et dans des séminaires notamment celui avec Pierre Booster Fontaine. Ensuite j’ai débuté au FRPW Contest 2016, avec mon élimination dès le premier tour. Je me suis donc entraîné encore plus dur et un à un j’ai grimpé les échelons de la FRPW jusqu’à gagner le FRPW Contest 2017. Aujourd’hui je m’entraîne quotidiennement que ce soit techniquement ou physiquement pour encore progresser.
 .
L’image contient peut-être : 1 personne
 .
Tu as en effet gagné le FRPW Contest, dis moi, qu’est-ce que ça t’a fait vivre ?
 .
Amazio : Sur le coup, j’ai eu du mal à prendre conscience que j’avais réussi. J’étais encore un peu sonné, le public criait, le speaker m’annonçait vainqueur… Quelques instants plus tard, on me tendait le trophée, l’arbitre levait mon bras et à ce moment précis j’ai explosé ! J’ai gagné le FRPW Contest 2017 ! Ce combat a été très rude et l’issue pleine de suspens. Avec le public acquis à ma cause, on a bien fêté cela. Mais quand j’ai soulevé ce trophée, j’ai ressenti quelque chose, un mélange de satisfaction et de détermination, comme si j’étais fait pour ça. Et depuis ce sentiment ne m’a jamais abandonné.
 .
D’accord. Comment t’es-tu trouvé ton personnage ?
 .
Amazio : Si en tant qu’Amazio je suis un homme venus des bois quand je combats sur les rings, il n’en demeure pas moins que c’est une face décuplée de ma personnalité. Mais au fond de moi il y a aussi un côté beaucoup plus sauvage que je ne montre pas au public. J’ai de plus en plus de mal à le gérer, et je pense que très prochainement il va sortir, et qu’Amazio va évoluer…
 .
A voir très vite alors. Quelle a été ta plus belle expérience ? 
 .
Amazio : Ma plus belle expérience et d’avoir affronté Ragnar Rök et Pierre Booster Fontaine dans un Triple ThreatL’image contient peut-être : une personne ou plus Match au FRPW Unity. Me retrouver dans le ring avec deux énormes pointures du catch français a été pour moi un grand honneur ! Je me suis certainement jamais fais autant botté les fesses [Rires]. Mais pour ce genre de combat, et devant ce public déchaîné… je le referai tout les soirs si je le pouvais !
 .
Aujourd’hui, as-tu des envies de catcher à l’étranger ?
 .
Amazio : Bien évidemment catcher à l’étranger serait un réel accomplissement pour moi, notamment en Allemagne ou en Angleterre. Mais avant tout je pense que je dois continuer à engranger de l’expérience en France. La plupart de mes combats se sont déroulés dans le sud-ouest et je pense que mon objectif doit être d’abord de conquérir le reste de la France.
 .
Qu’est ce que tu aimerais changer dans le catch français/francophone ?
 .
Amazio : Sa visibilité, afin qu’il reprenne une place majeur en France. Mais cela passe aussi par un produit de très bonne qualité, et ce n’est malheureusement pas toujours le cas en France. C’est ce qui tue le catch français à mon sens.
 .
L’image contient peut-être : 1 personne, nuitAprès ce temps passé dans le milieu, quelles sont les choses que tu as réalisé et que tu n’avais en tête avant ?
 .
Amazio : Si je dois répondre à cette question je dois commencer par dire que je ne me suis jamais fixé de limites. J’ai toujours cru en mes capacités pour accomplir mes rêves et catcher en était un. Durant toute ma vie des personnes m’ont dit que j’en étais pas capable, que je n’étais pas fais pour ça, ils pensaient que je n’arriverai à rien. Donc c’est à eux qu’il faut poser la question, ils avaient l’air d’être voyant [Rires]Mais il vrai que j’ai progressé plus rapidement que ce que je pensais et cela c’est grâce à tout ceux qui m’ont soutenu et entraîner.
 .
Quels seraient les conseils que tu donnerais à un jeune qui voudrait se lancer dans le catch ?
 .
Amazio : Ne lâche surtout pas ! Si tu as ce rêve, alors donne toi la chance de faire en sorte qu’il devienne réalité. N’écoute que ce qui est constructif, pas ceux qui essaieront de te faire tomber. Reste humble et entoure toi des meilleurs, d’une bonne école. N’abandonne pas au premier échec, car tu as besoin de cet échec pour réussir. Ne blâme pas les autres, si tu veux quelque chose, alors va le prendre c’est tout ! #RéussirEstUnChoix
 .
Où va-t-on pouvoir te voir prochainement ?
.
Amazio : La prochaine grosse étape pour moi est le FRPW Contest 2018. Je vais être attendu ce soir-là, vais-je être le premier à gagner deux fois ce tournoi ? Où vais-je être battu comme lors du FRPW Unity contre Ragnar et Booster ? Réponse le 21 avril à Pessac.
.
Allez, je te laisse le mot de la fin.
.
Amazio : Je tiens à remercier tous les fans du catch Français et en particulier ceux de la FRPW. Merci à tous ceux qui m’ont entraîné et soutenu. La marge de progression est encore immense et le meilleur reste à venir. A très bientôt !
error: Suite à plusieurs plaintes, le clic-droit est désormais activé.