News Quoi De Neuf en France

L’APC touche le sommet avec Superclash II.

Dimanche 18 Février au Studio Jenny de Nanterre avait lieu un show assez particulier. SuperClash II, show de l’APC avec en tête d’affiche Pete Dunne, le champion UK de la WWE. Avec ce nom, l’APC mettais la barre très haute. Le show se devait donc d’être exemplaire, de nombreux fans ayant fait le déplacement de tout les coins de la France. Pari réussi ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

Pour ce show, la communication s’est faite en deux temps. Jusqu’à deux semaines avant le show, seulement un match ainsi que certains noms étaient annoncés. C’est donc durant les quelques jours précédant le show que la plupart des annonces se sont faites, avec 3 autres matchs dévoilés, dont celui de Pete Dunne.

L’ensemble de ces matchs se sont trouvés être très intéressant. Tengkwa contre Senza Volto promettait un match remplis de voltige, et ce fut promesse tenue au cours d’un affrontement relativement court mais très intense. Tristan Archer contre Christianium fut le second match annoncé. Énorme challenge pour le catcheur de l’APC qui faisait face au retour d’un Tristan Archer survolté au Studio Jenny après des années d’absence. Malgré la pression sur les épaules du catcheur congolais, ce dernier ressort bien plus fort de ce match, et ce même en subissant une défaite. Shanna, qui n’avait pas pu être présente lors du précédent show de l’APC dû à certaines conditions météorologique la bloquant dans un pays étranger, s’est retrouvée face à Camille. Ce match qui a mis toute la salle en feu, nous a montré du catch féminin digne de n’importe quelle révolution féminine. Pete Dunne devait quand à lui affronter Aigle Blanc, mais A-Buck s’est joint à la fête et a transformé ce match en triple menace. Quel match incroyable, permettant à Aigle Blanc et A-Buck de sortir tout deux grandis de ce match malgré la victoire de Pete Dunne.

Seuls deux matchs étaient en dessous du reste finalement. l’opener, un match tag qui restait relativement honnête sans pour autant être incroyable, de quoi réveiller la foule, ainsi qu’un match opposant Dick Rivière à Hellmer Lo Guennec pour la place de challenger numéro 1 au titre dans un falls count anywhere assez destructeur. Ces deux matchs étaient certes en dessous du reste, mais c’était également les deux seuls matchs non annoncés, donc avec une moins grande attente derrière.

Finalement, c’est le public qui a permis de rendre ce show si unique et incroyable, entre les chants pour le moindre événement (par exemple, une personne ayant perdu sa carte navigo et devant la chercher dans le ring a donné lieu un moment surréaliste avec des chants exclusivement pour cette personne), mais aussi et surtout les véritables chants lors des matchs et le public se levant en fin de match pour applaudir les catcheurs. Ce dernier a réellement donné le ton toute la soirée, mettant l’ambiance durant les 3 heures de shows grâce aussi à l’aide de Sturry qui a bien introduit le show et commentait les matchs de manière à ne pas s’imposer tout en aidant la foule à maintenir son attention dans les moments un peu plus plats.

Pari donc totalement réussi pour l’APC qui annonce déjà la venue de Jospeh Conners, catcheur ayant déjà fait ses preuves lors du tournoi UK de la WWE, pour leur prochain show qui se déroulera le 11 Mars. Les places peuvent déjà être précommandées ici.

L’ensemble des photos sont trouvables sur les réseaux sociaux de l’APC. N’hésitez pas à les suivre sur Facebook et sur Twitter pour toujours plus d’informations!

Remerciement à Catch Covoit nous ayant permis de nous rendre sur place!

À propos de l'auteur

LaRedacFr

Cocoricatch

Nakashi et DrZork, spécialisés dans le Catch en France sur Direct Wrestling
@NakashiSeigo et @DocteurZork sur Twitter

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour ajouter un commentaire

Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud
error: Suite à plusieurs plaintes, le clic-droit est désormais activé.