Quoi De Neuf en France

Focus sur le Combat des Titans: Sara Elektra contre Pauline contre Audrey Bride

Quelque chose d’énorme se prépare! Nous vous l’annoncions ici il y a quelques temps, un show de grande, très grande envergure se prépare à Charleroi (sud de la Belgique, à environ une heure et demie de Lille)!

Ce “combat des Titans” qui prendra place le 17 novembre, aura en tête d’affiche nul autre que le célèbre Ryback, ancien lutteur de la WWE! Mais ce n’est pas tout, le show comptera nombre de noms connus en Europe: Tom La Ruffa, ancienne star de la WWE et de la TNA, Gianni Leone, Gavroche, Hugo Perez, le puissant Jon Titan, les voltigeurs masqués Senza Volto et Aigle Blanc, et bien d’autres encore!

…ces noms ne vous sont pas tous familiers, voir même clairement inconnus pour certains? C’est pour cela qu’à partir d’aujourd’hui et jusqu’à la tenue du show, toutes les deux semaines, nous vous présenterons l’un des matchs de la carte! Nous avons jusqu’à maintenant vu le match opposant UFO Joe et Mike D à Senza Volto et Aigle Blanc, la confrontation entre Tom La Ruffa et Gianni Leone ainsi que le match de championnat entre Bernard Vandamme et Hakeem Waqur!

 

Aujourd’hui, le sujet sera l’affrontement entre Sara Elektra, Pauline et Audrey Bride!

Formée par le canadien Starbuk sous les températures glaciales finlandaises aux confins du cercle polaire arctique, Sara Elektra s’est forgée par un entraînement tendant parfois plus à de la survie qu’à la pratique du catch. Digne descendante des vikings, elle a su se faire une place importante en Finlande, Suède, Norvège, Danemark ainsi qu’en Russie. Décidée à ne pas se reposer sur sa domination des rings d’Europe du Nord, elle s’exporte désormais en Allemagne, où elle est la première championne de la German Wrestling Promotion.

Pauline a connu un entraînement à la sud-américain aux mains de l’équatorien Hugo Perez. Travaillant plus que de raison pour satisfaire les hautes attentes de son professeur, elle a su les surpasser pour s’imposer comme la valeur montante en Europe de l’Ouest. Très présente en France, aux Pays-Bas, en Allemagne, en Italie et en Espagne, elle est suivie par une communauté de fans toujours grandissante. Depuis quelques temps, elle tend même à se faire une place au sein de la Westside Xtreme Wrestling (wXw), fédération majeure en Allemagne, où elle enchaîne tournois prestigieux et chances pour le titre féminin.

Audrey Bride est quant à elle l’élève du hongrois Icarus, connu comme étant un des catcheurs les plus extrêmes d’Europe, si ce n’est du Monde.Abandonnée devant l’autel par son fiancé trop terrifié par celle-ci pour la quitter avant, elle adopta le surnom de la “mariée de Budapest” et se servit de cet événement pour alimenter sa rage sur le ring, imposant sa domination sur les rings d’Europe de l’Est. Elle a à ce jour porté par 3 fois la ceinture féminine de la Pro Wrestling Allstars, mais n’hésite pas non plus à faire face à des adversaires masculins : elle a porté les ceintures par équipe de la Pro Wrestling Allstars et de la Hungarian Championship Wrestling, ceintures détenues uniquement par des équipes masculines avant sa victoire.

Le 17 novembre, ce sera donc un choc entre les représentantes des 3 parties de l’Europe. Mais les enjeux sont également personnels. Cette année, ces 3 lutteuses se sont déjà rencontrées sur le ring en matchs simples: Sara Elektra a vaincu Pauline, Pauline a triomphé d’Audrey Bride tandis que cette dernière a obtenu la victoire face à Sara. C’est donc désormais une question d’honneur, et chacune aura son compte à régler!

Pauline et Sara Elektra ont toutes deux tenu à s’adresser à leur adversaire!

Laquelle de ces trois lutteuses saura s’affirmer face à ses deux adversaires et repartir la tête haute , sa revanche enfin prise ? Réponse le 17 novembre au Spiroudome de Charleroi ! N’hésitez pas à réserver votre place dès maintenant en suivant ce lien: http://www.ticketmaster.be/event/22393?language=fr-be

À dans deux semaines pour un nouveau focus!

error: Suite à plusieurs plaintes, le clic-droit est désormais activé.