Interviews News

Nadir, le commentateur de la Lucha Underground nous dévoile tous ses secrets.

S’il y a bien un rendez-vous qui est devenu une plateforme incontournable du catch mondial, c’est incontestablement la Lucha Underground et tout le phénomène qui a été créé autour. Produit innovant et unique lorsque la saison une a fait son apparition, nul doute sur le fait que c’est en repoussant les frontières de l’originalité et de l’inédit que ce programme s’est imposé comme l’une des places fortes du catch mondial. Il y a peu, la saison trois a débuté, lançant une nouvelle fois les fans dans cette fiction attirante et attrayante, au poinT de ne pas s’en lasser. A la recherche de la moindre information, c’est auprès d’un des grands spécialistes de la question que la rédac’ est allée s’entretenir. Et qui de mieux pour cela que la moitié des commentateurs français de la Lucha Underground ? Et bien la réponse nous l’avons : Personne !
.
Alors oui chers lecteurs c’est avec Nadir Mohammedi, le commentateur officiel de la Lucha Undeground mais également remplaçant officiel et aguerri de Philippe Cherreau aux côtés de Christophe Agius lorsque Philippe est absent, que nous sommes allés passer un peu de temps. Accueillant et souriant, il a répondu patiemment à chacune de nos questions afin que plus rien ne nous échappe. Catch français, luchadors, WWE, projets, carrière, il n’a rien épargné, et nous non plus. C’est notre entrevue du jour.
 .
Direct Wrestling : Salut Nadir, pour ceux qui ne te connaissent peu ou pas, expliques-nous ce qui t’a poussé à te lancer dans le catch ?
 
Nadir Mohammedi : Bonjour, disons que j’ai commencé un peu comme chaque fan de catch, tout petit en regardant à la TV. J’ai commencé à vraiment suivre la WCW quand elle était diffusée sur RTL9 fin 1999. Puis j’ai commencé à vouloir en faire, en 2003 j’ai fait mes premiers entrainements à la WS (Flesh Gordon), puis à la Catch Academy en 2006. J’ai fait quelques matches par ci par là, et j’ai privilégié mes études. J’ai fait en sorte de toujours de garder un pied dans le milieu, soit en arbitrant, soit en speakant (ca se dit ?).
 
Direct Wrestling : On va dire que oui, ça se dit ! [Rires] Selon toi, quelle est la différence majeure entre le catch français et américain, et ce d’après ton expérience de commentateur ?
 
Nadir Mohammedi : Les américains proposent des émissions régulières qui sont diffusables à la TV. Si aucune structure française ne le fait, c’est qu’il y a une raison. Aucune chaîne de télé ne serait intéressée. Surtout dans une conjoncture actuelle où ces dernières cherchent des émissions qui ne coûtent pas chères à produire. Il faut beaucoup d’argent pour produire un gala de catch à la TV. Je vais vous donner un exemple simple, ça couterait plus cher à produire qu’un Touche pas à Mon poste, et ce n’est pas sûr que le catch attirerait 1.3 millions de téléspectateurs.
 
Direct Wrestling : Tu es le commentateur français du Lucha Underground, peux-tu nous expliquer comment les contacts se sont fait ?
 
Nadir Mohammedi : La Chaîne Action a lancé des castings. J’y étais, j’ai été retenu. Comme un entretien d’embauche.
;
 
Direct Wrestling : La saison 3 de la Lucha Underground a repris le 7 Septembre dernier, que peut-on en attendre ?
 
Nadir Mohammedi : Beaucoup de choses, les audiences ne font qu’augmenter aux USA. Ils ont fait une promo de folie tout cet été. Je pense qu’il y a un vrai virage entre la deuxième et cette nouvelle saison.
 
Direct Wrestling : Tu t’éclates toujours autant à commenter ce show ?
 
Nadir Mohammedi : C’est un vrai plaisir, on se régale chaque semaine, j’espère que les fans de catch l’entendent.
 
Direct Wrestling : Le point négatif de la Lucha Underground selon toi ?
 
Nadir Mohammedi : Bonne question et là comme ça j’en vois aucun, après pour donner une réponse… Pour le taquiner, je dirai mon binôme, Stéphane Thirion, on ne fait que se s’engueuler à l’antenne, mais dans le fond on s’aime bien.
 
Direct Wrestling : Bah tiens, en parlant de binôme ! Tu commentes aussi de temps en temps la WWE aux côtés de Christophe, quelle est la différence entre les deux shows pour toi ?
 
Nadir Mohammedi : Je pense qu’il est difficile de comparer les deux, la WWE c’est en moyenne 2h live, chaque
semaine la storyline avance pour arriver à un PPV, je prends beaucoup de plaisir à commenter leurs émissions. Là réalisation TV de la LU n’est pas du tout la même, La Lucha underground mêle cinéma et catch. Les plans, les lumières, les dialogues ne sont pas comparables.
 
Direct Wrestling : Tu trouves que c’est son plus gros avantage par rapport aux autres fédérations ?
 
Nadir Mohammedi : Oui. Ca se regarde comme une série, c’est un format de 52 minutes, les lumières sont très belles, il y a de grosses surprises chaque semaine. C’est un brin plus violent de ce qu’on peut avoir actuellement. C’est par ailleurs produit par Roberto Rodriguez (Sin City, Machete etc.)
 
Direct Wrestling : Alberto Del Rio a quitté la WWE, tu penses qu’il pourrait revenir à la Lucha Underground ?
 
Nadir Mohammedi : La saison 4 de la Lucha devrait être tournée début 2017, il vient de signer à la AAA (qui a une partie de son roster à la LU), donc oui il y a de fortes chances qu’il réintègre le temple de la Lucha Underground.
 
Direct Wrestling : Selon toi, l’arrivée de Mysterio à la LU a-t-elle eu un vrai impact et un intérêt pour le show ?
 
Nadir Mohammedi : Rey Mysterio est une légende, donc oui bien sûr, c’est comme avoir Cristiano Ronaldo ou Lionel Messi dans son équipe.
Direct Wrestling : Dis nous un peu, quel est le/la catcheur(se) préfères-tu à la Lucha Underground ?
 
Nadir Mohammedi : Pentagon Jr.
 
Direct Wrestling : Et pourquoi ?
 
Nadir Mohammedi : Parce qu’il sait mieux parler espagnol que moi [Rires]. Vraiment parce que je suis son évolution depuis la première saison, et qu’il est l’un des meilleurs au monde. Son style de catch (il invente de nouvelles prises à chaque épisode), son personnage, même sa musique d’entrée, c’est un catcheur très complet.
 
Direct Wrestling :  D’accord. Et qu’attends-tu le plus dans cette nouvelle saison ?
Nadir Mohammedi : Tout, les nouveaux types de matches, les retournements de situation, les nouveaux lutteurs qui ont été signés par Dario Cueto, vraiment tout. C’est comme à l’époque attendre la nouvelle saison de Breaking Bad ou de Braquo, je suis comme un fou.
 
Direct Wrestling : Tu aurais un scoop à nous lâcher en avant-première ?
 
Nadir Mohammedi : J’aimerais bien, mais la Lucha Underground est un temple très bien gardé.
 
Direct Wrestling : Dommage Indiana Jones. Qu’aurais-tu à dire aux fans de catch pour les convaincre de regarder la Lucha Underground ?
 
Nadir Mohammedi : Quand on aime le catch, il faut impérativement regarder si ce n’est un ou deux épisodes pour déjà savoir de quoi il s’agit, et faire son avis. Mais une fois avoir gouté à cette émission vous allez vouloir regarder toutes les saisons. Si ce n’est pas le cas, je paie mon paquet de Granola.
 
Direct Wrestling : Ah non arrêtes, on va nous accuser de placement de produit… Parlons un peu catch français. Tu seras présent pour commenter la nouvelle saison de l’APC. Comment s’est fait le rapprochement ?
 
Nadir Mohammedi : Très belle transition, bravo Direct Wrestling, Lucha Underground – Lucha Libre – APC. Impressionné par votre professionnalisme. Je commentais pour eux ponctuellement depuis 2013. Ils ont décidé de me faire confiance pour cette nouvelle saison, j’aime beaucoup le Studio Jenny (Nanterre). 
 
Direct Wrestling : Bah attends tu nous prends pour qui ? [Rires] Quelles sont tes attentes dans ce nouveau chapitre qui commence pour toi ?
 
Nadir Mohammedi : Il faudrait poser cette question à ceux qui se déplacent à Nanterre et qui suivent l’actualité de l’APC. Catcheur arbitre ou speaker, on ne veut qu’une chose, que les gens viennent vous dire à la fin du show qu’ils ont passés un bon moment et qu’ils soient pressés de revenir. Mais aussi avoir des critiques moins positives car on progresse aussi comme ça. Donc je vais travailler en amont et faire en sorte d’être irreprochable pour les prochains galas.
 
Direct Wrestling : Quel est ton avis sur le catch français ?
 
Nadir Mohammedi : Catch américain, catch français et foot français c’est pareil, il y a du très bon, et du très mauvais. T’as Paris, Marseille et t’as Chamois FC / Carquefou et FC Sceaux. Par contre Je ne pense pas que le catch français soit mal loti par rapport à ce qu’on peut voir dans d’autres pays. J’aimerais juste que les fans se déplacent davantage.
 
Direct Wrestling : Et quel est pour toi le plus gros défaut du catch français ?
 
Nadir Mohammedi : L’image que les médias lui donnent.
 
Direct Wrestling : Bien répondu. Un dernier mots à dire à nos lecteurs ?
 
Nadir Mohammedi : Un énorme merci à vous les amis, tous les messages que je peux recevoir sur Facebook ou Twitter me font très plaisir, je m’efforce de répondre à tout le monde. J’espère vous croiser sur un gala de catch prochainement.
,
Direct Wrestling : Un grand merci à toi également pour ton professionnalisme, ton engagement et ta passion.